La ville de Syrte est tombée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La ville de Syrte 
est tombée
©

Libye

La ville de Syrte est tombée

Le Conseil national de transition a pris la ville de Syrte, le dernier bastion loyal à Mouammar Khadafi.

[Mis à jour le 20 octobre à 13h20]

On a appris ce jeudi que l'ancien ministre de la Défense de Mouammar Kadhafi, avait été tué lors de l'assaut de Syrte. Un médecin a indiqué à l'AFP avoir identifié son corps.

La ville natale de Mouammar Kadhafi, Syrte, est tombée aux mains du Conseil national de transition ce jeudi matin, après plusieurs semaines de combats contre les pro-Kadhafi. "Nos forces contrôlent les derniers quartiers de Syrte", a confirmé Hassan Draoua, membre du CNT, à l'AP. "La ville a été libérée".

De nombreux fidèles de l'ancien dirigeant libyen ont été capturés ou tués pendant le dernier assaut, qui a duré à peine 90 minutes, selon des journalistes présents sur place.

Mahmoud Jibril, le chef exécutif du Conseil national de transition (CNT), estime que Kadhafi se trouve désormais dans le sud du pays et pourrait tenter d'y installer un nouveau régime avec l'aide de tribus Touareg. "Le colonel Kadhafi a deux options, soit tenter de déstabiliser le nouveau régime en Libye, soit proclamer un Etat séparatiste dans le sud", explique-t-il. "C’est un homme habité par la vengeance qui refuse d’accepter sa défaite et est prêt à faire l’impossible pour détruire tout nouveau régime en Libye"

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !