La vie privée des politiques espionnée par le pouvoir ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Dominique Strauss-Kahn avant son arrestation.
Dominique Strauss-Kahn avant son arrestation.
©

Barbouzes

La vie privée des politiques espionnée par le pouvoir ?

C'est en tout cas ce qu'affirme une enquête du journal Le Monde.

"Le pouvoir, alimenté par ses relais dans la police, sait tout des secrets les plus intimes des hommes politiques, jusqu'à user des informations graveleuses dont il dispose", affirme le journal Le Monde dans une enquête.

Le quotidien affirme par exemple qu'une note sur DSK, qui aurait été surpris en 2006 "dans un haut lieu des rencontres tarifées", aurait disparu et réapparu, tout en fuitant opportunément vers quelques journalistes.

Mais les intrusions dans la vie privée ne s'arrêteraient pas à DSK, d'après Le Monde :

"Etablissement connu du centre de Paris où le libertinage se célèbre au quotidien, Les Chandelles ont ainsi inspiré plus d'un "blanc" (note sans en-tête ni signature) aux RG. Les services sont aussi capables d'aller creuser des détails incongrus : durant la campagne présidentielle de 2007, les RG planchèrent ainsi sur le coût de la garde-robe de Ségolène Royal…"

Rachida Dati, Jack Lang ou Bertrand Delanoë auraient tous les trois fait l'objet d'une surveillance personnelle dans le passé.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !