Viande de cheval : 5 filières identifiées selon Benoît Hamon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
L'affaire de la viande de cheval défraye la chronique depuis plusieurs semaines
L'affaire de la viande de cheval défraye la chronique depuis plusieurs semaines
©Reuters

Scandale alimentaire

Viande de cheval : 5 filières identifiées selon Benoît Hamon

Un quart des Français ont renoncé aux plats cuisinés à base de viande de bœuf

Après quelques jours de répit, la saga de la viande de cheval vient de reprendre avec une information détonante : le gouvernement a identifié quatre filières, en plus de celle passant par l'entreprise Spanghero, ayant conduit à inclure de la viande de cheval dans des produits cuisinés étiquetés comme contenant du bœuf, selon le ministre de la Consommation Benoît Hamon.

Deux de ces filières concernent des entreprises qui avaient déjà annoncé elles-mêmes avoir détecté de la viande de cheval dans leurs produits : il s'agit du fabricant de corned-beef Covi et de Gel Alpes, fournisseur de William Saurin et Panzani, a précisé Benoît Hamon. Dans les deux autres cas, la présence de viande de cheval est marginale, a-t-il ajouté.

Ces affaires ont eu des conséquences terribles pour lindustrie agroalimentaire : un quart des Français ont renoncé aux plats cuisinés à base de viande de bœuf, selon un sondage BVA pour i>Télé. Et selon cette étude, ils sont 22% à bouder désormais les plats cuisinés toutes viandes confondues. Des niveaux qui correspondent à ceux détectés durant la crise de la vache folle.

Lu sur Le Figaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !