Veolia Eau : vers une suppression de plus de 700 postes en France en 2014 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Veolia Eau devrait supprimer entre 700 et 750 postes en 2014 en France
Veolia Eau devrait supprimer entre 700 et 750 postes en 2014 en France
©Reuters/Charles Platiau

Coup dur

Veolia Eau : vers une suppression de plus de 700 postes en France en 2014

Cette branche de Veolia Environnement avait déjà annoncé en mars la suppression de 10% de ses effectifs français, soit 1 500 postes.

C'est un coup de massue terrible. Une annonce cruelle à l'approche des fêtes de Noël. Un nouveau plan de licenciements se prépare chez Veolia Environnement. En effet, les syndicats CGT, CFDT et FO ont annoncé ce mardi que la branche Eau du groupe allait supprimer entre 700 et 750 postes administratifs en France en 2014. Des suppressions de postes qui entrent dans le cadre d'un plan de sauvegarde à l'emploi (PSE). "Lors d'un comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire jeudi, la direction nous a annoncé, la mise en place d'un PSE touchant entre 700 et 750 emplois dans les services support", a affirmé à Franck Le Roux, délégué central CGT, premier syndicat chez Veolia Eau, qui compte 15 000 salariés.

"Le plan doit avoir lieu en 2014 et comprendra un plan de départs volontaires, et s'il ne suffisait pas, des licenciements économiques, une première chez Veolia", a-t-il précisé. Ce n'est pas le premier plan de licenciements annoncé par Veolia Eau. Au mois de mars dernier, le groupe avait déjà indiqué supprimer 10% de ses effectifs en France, soit 1 500 postes. Veolia Eau France, qui compte 15 000 salariés, "a bien ouvert une négociation avec les syndicats pour un accord global sur l'emploi pour adapter la structure de ses emplois et de ses effectifs", avait à l'époque réagi la direction. Cette fois-ci elle n'a pas tenu à s'exprimer. 

lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !