Venezuela : une tentative de "coup d'Etat" contre le président Nicolas Maduro a été déjouée, Juan Guaido dément | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Venezuela : une tentative de "coup d'Etat" contre le président Nicolas Maduro a été déjouée, Juan Guaido dément
©YURI CORTEZ / AFP

Bras de fer

Venezuela : une tentative de "coup d'Etat" contre le président Nicolas Maduro a été déjouée, Juan Guaido dément

Les autorités du Venezuela viennent de dévoiler qu'un "coup d’Etat" a été déjoué. Ce projet prévoyait l’assassinat du président Nicolas Maduro. L'attaque devait se dérouler entre dimanche et lundi.

Selon des informations de RFI et de 20 Minutes, le gouvernement vénézuélien a indiqué avoir déjoué une tentative de "coup d’Etat" militaire, impliquant les Etats-Unis, la Colombie et le Chili. L’assassinat du président Nicolas Maduro aurait été planifié. 

Le ministre de la Communication, Jorge Rodriguez, s'est exprimé sur ce projet de coup d'Etat déjoué de l'intérieur par des agents infiltrés.

"Nous avons assisté à toutes les réunions de planification du coup d’Etat".

L'opposant vénézuelien Juan Guaido a rejeté les allégations du gouvernement. Il a une nouvelle fois incité le président Nicolas Maduro à rompre avec l'armée. 

"C'est la énième fois et la presse a déjà perdu le compte du nombre de fois où ont été répétées de telles accusations. L'appel que nous avons lancé et que nous continuons de lancer s'adresse au corps militaire, c'est à l'armée de se ranger du côté de la Constitution".

Le chef de file de l’opposition Juan Guaido s’est autoproclamé président par intérim le 23 janvier dernier. Il a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont les Etats-Unis.

Des agents gouvernementaux auraient donc été infiltrés au sein de la préparation de cette tentative de renversement de Nicolas Maduro et son remplacement par un général. Ils ont permis de déjouer ce projet. Le coup d’Etat devait impliquer des militaires actifs et en retraite ainsi qu’un ancien chef du renseignement. L'attaque devait se dérouler entre dimanche et lundi.

Malgré les importantes réserves de pétrole, le Venezuela est frappé par une récession entraînant une très forte inflation, des pénuries et des coupures de courant à répétition. 

Selon l'ONU, quatre millions de Vénézuéliens ont quitté le pays depuis 2015. Sept millions de personnes (un quart de la population) a besoin d’une aide humanitaire d’urgence.

20 Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !