Var : un douanier tué dans une fusillade, le suspect interpellé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Var : un douanier tué dans une fusillade, le suspect interpellé
©

Drame

Var : un douanier tué dans une fusillade, le suspect interpellé

Le douanier a été tué ce matin vers 11 heures lors d'une intervention des douanes dans le quartier de Saint-Jean-du-Var à Toulon. Deux policiers ont également été blessés.

Un douanier a été tué ce lundi matin, et deux policiers ont été blessés dans le quartier de Saint-Jean-du-Var à Toulon. Selon itélé, "les douaniers intervenaient dans le cadre d'une opération judiciaire liée au trafic d'armes". Le suspect a été interpellé en possession d'un fusil M16. Selon Var Matin et LCI, il voulait vendre des armes, lorsqu'il a ouvert le feu sur eux.

Selon le procureur de Toulon, Xavier Tarabeux, l'agresseur, qui portait un gilet pare-balle, aurait ouvert le feu avec une arme de type M-16, le fusil d'assaut de l'armée américaine, retrouvée sur les lieux. Pour l'heure, "aucun élément recueilli" par les enquêteurs ne permet de mettre ces faits en relation avec un éventuel acte terroriste, explique également le procureur de Toulon. Un autre douanier touché par ces tirs a été transporté en urgence à l'hôpital à l'arrivée des secours. Lors de l'intervention, un policier a également été blessé par balle, de manière plus superficielle. 

François Hollande s'est par ailleurs exprimé sur cette fusillade par le biais d'un communiqué : "Le président de la République tient à faire part de sa profonde émotion et de son soutien aux forces de l'ordre qui s'engagent chaque jour pour protéger les Français", déclare l'Elysée.

Placé en garde à vue, le tireur âgé de 33 ans était déjà connu de la justice pour usage de drogue et outrage contre des policiers. Surveillé par les douaniers, l'homme a ouvert le feu en bas de son immeuble. 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !