Valérie Trierweiler fait la une de Paris Match : "quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Valérie Trierweiler fait la une de Paris Match : "quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel"
©

Nouvelles confidences

Valérie Trierweiler fait la une de Paris Match : "quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel"

L'ex-Première dame s'est confiée à l'hebdomadaire dont elle est toujours l'employée.

Valérie Trierweiler est en une de Paris Match jeudi. L'ex-Première dame y fait de nouvelles confidences. Elle dévoile notamment son état d'esprit au moment où elle a appris la liaison de François Hollande avec Julie Gayet. "Quand j'ai su, j'ai cru tomber d'un gratte-ciel" dit-elle. Une phrase reprise en couverture par l'hebdomadaire.

Mardi depuis l'Inde, elle s'était confiée à quelques journalistes comme l'a raconté le site de RTL. "Autour d'un café, pendant une heure et demi", elle avait affirmé qu'elle se "sentait bien" et qu'elle était "sereine". Puis, elle expliquait qu'il n'y pas eu de "préavis", c'est donc "bien une rupture". Mais elle s'empressait de dire ensuite que ses rapports avec François Hollande étaient bons. "Nous ne sommes pas en guerre et nous continuons de nous appeler" précisait Valérie Trierweiler.

"Si François n'avait pas été président, peut-être que nous serions encore ensemble. (...) Je ne l'ai pas poussé à devenir président, je n'ai jamais rêvé d'entrer à l’Élysée. (...) Je suis vaccinée, on ne mesure pas à quel point il y a de la trahison et de l'hypocrisie, on prend des coups sans l'avoir demandé, ce ne sont pas mes codes" racontait encore l'ex-Première dame.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !