Valérie Pécresse et Alain Juppé mettent en garde Laurent Wauquiez | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Valérie Pécresse et Alain Juppé mettent en garde Laurent Wauquiez
©

Gardez votre droite !

Valérie Pécresse et Alain Juppé mettent en garde Laurent Wauquiez

La Présidente de la région Ile-de-France rejoint clairement l'embryon de fronde contre le probable futur président de son parti.

À première vue, l'élection était pliée. Un seul ténor contre une multitude de petits candidats sans véritables envergures médiatiques ni expériences politiques de premier plan : la partie s'annonçait donc aisée pour Laurent Wauquiez. De plus, les autres grands noms avaient décidé de ne pas se lancer dans cette campagne : Valérie Pécresse et Xavier Bertrand notamment semblaient laisser le champ libre à l'élu du Puy-en-Velay. Mais à se trouver seul défenseur d'une ligne droite assumée, le Président de la région Auvergne-Rhônes-Alpes s'est exposé et ses adversaires n'hésitent plus à le critiquer ouvertement. Tout comme Alain Juppé, Valérie Pécresse a tenu à rappeler qu'elle n'hésiterait pas à se désolidariser de ses alliés Les Républicains si des "lignes rouges" venaient à être franchies. 

Contrairement à l'ancien Premier ministre qui a confirmé qu'il ne voulait pas participer à cette campagne sauf urgence (et qui de fait veut désormais jouer la partition du "vieux sage"), Valérie Pécresse a annoncé qu'elle allait lancer son propre mouvement. Nommé "Libres!" cette structure devrait lui permettre de peser dans la "bataille des idées" qu'elle compte mener lors de la prochaine élection. Une façon de mettre la pression sur son opposant tout en respectant son engagement de non-cumul des mandats. Comment réagira Laurent Wauquiez ? Il y a fort à parier qu'il compte sur la transfuge juppéiste Virginie Calmels pour jouer une carte plus sociale tout en continuant à se présenter comme l'homme fort dont son parti a besoin. La rentrée risque d'être plus animée que prévue chez Les Républicains !

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !