Vague d'agressions sexuelles en Europe : la police finlandaise met en garde les femmes contre des attaques coordonnées par des groupes de demandeurs d'asile | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Vendredi, la police finlandaise a déclaré avoir été informée de projets élaborés par des groupes de demandeurs d'asile.
Vendredi, la police finlandaise a déclaré avoir été informée de projets élaborés par des groupes de demandeurs d'asile.
©Aurore BELOT / AFP

Violences

Vague d'agressions sexuelles en Europe : la police finlandaise met en garde les femmes contre des attaques coordonnées par des groupes de demandeurs d'asile

"Nous n'avions pas constaté ce genre d'agressions le soir du nouvel les années précédentes, il s'agit d'un phénomène totalement nouveau à Helsinki", a déclaré Ilkka Koskimaki, chef de la police locale.

La Finlande et la Suède sont les deux derniers pays en date à appeler les femmes à faire preuve de vigilance face aux risques d'agressions sexuelles, depuis les événements survenus le soir du nouvel an dans plusieurs villes européennes.

Ces appels à la prudence ont été formulés alors que les services de police allemands et autrichiens sont accusés d'avoir dissimulé certaines agressions, craignant des représailles contre les demandeurs d'asile. Vendredi, la police finlandaise a déclaré avoir été informée de projets élaborés par des groupes de demandeurs d'asile visant à agresser sexuellement des femmes, soulignant une augmentation très inhabituelle de ce type de violences dans la ville d'Helsinki.

"Nous n'avions pas constaté ce genre d'agressions le soir du nouvel les années précédentes, ni pour d'autres événements, il s'agit d'un phénomène totalement nouveau à Helsinki", a déclaré Ilkka Koskimaki, chef de la police locale.  Le soir du 31 décembre, la ville de Cologne (Allemagne), a été le théâtre d'un nombre d'agressions très élevé : 106 plaintes ont été déposées pour des agressions commises par des groupes de migrants, et d'individus originaires d'Afrique du Nord. 

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !