Une vidéo apporte la preuve que de la drogue circule au sein de l'Etat islamique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Une vidéo apporte la preuve que de la drogue circule au sein de l'Etat islamique
©Reuters

Stupéfiant

Une vidéo apporte la preuve que de la drogue circule au sein de l'Etat islamique

De la cocaïne appartenant à un leader de l'Etat islamique a été trouvée à Kobané, en Syrie, selon le site Vice News. Cette découverte prouverait que la drogue, officiellement condamnée par l'EI au nom de la charia, circule parmi ses combattants.

Ce serait la première preuve concrète que de la drogue circule parmi les combattants de l'Etat islamique. Mardi 6 janvier, le site Vice News a publié le reportage d'un journaliste indépendant, Joakim Medin, à l'origine de cette curieuse découverte.

Le journaliste suédois, qui couvre le conflit entre l'Etat islamique et les forces kurdes depuis plusieurs semaines, se trouvait dans la ville kurde de Kobané, au Nord de la Syrie, la veille de Noel. Ce jour-là, alors qu'il cherche à se rendre sur la ligne de front Sud, il tombe sur un groupe de jeunes combattants kurdes, qui l'invitent à prendre le thé. Fièrement, ces derniers lui montrent des objets appartenant à un leader de l'Etat islamique, l'Emir Abu Zahra, qu'ils auraient tué dans l'attaque de sa maison quelques jours plus tôt. Ils exposent leurs trouvailles dans la vidéo ci-dessous : 

Parmi ces différents objets (un ordinateur portable, un poignard), le journaliste découvre, stupéfait, un sachet rempli de cocaine. Joakim Medin raconte la scène, presque surréaliste : "En face de moi, il y a un grand sac en plastique transparent, rempli d'une poudre blanche. Les combattants des YPG (People's Protection Units) me disent qu'ils ne savent pas de quoi il s'agit. Je trempe donc mon index dedans, et avec certidude, je peux dire que c'est un sac de cocaine." Selon l'un des combattants kurdes, Abu Zahra distribuait peut-être la drogue en petites quantités à ses combattants...

Des rumeurs circulaient sur la consommation de drogue par les combattants de l'Etat islamique, mais elles n'avaient jamais été auparavant confirmées, rappelle Joakim Medin. "Certains combattants de l'Etat islamique ont été décrits comme drogués, et les Kurdes disent avoir trouvé de mystérieuses pilules, capsules et seringues sur des djihadistes, vivants ou morts ", raconte-il. Officiellement, l'Etat islamique interdit strictement la consommation de drogue, d'alcool et de tabac sur les territoires qu'il contrôle, au nom d'une interprétation fondamentaliste de la charia. L'EI a notamment publié des images de propagande où l'on voit ses combattants détruire des champs de cannabis, au Nord Est d'Alep, en Syrie, comme le rapporte France 24.

Lu sur Vice News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !