Une nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Une nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan
©MEHDI FEDOUACH / AFP

Nouvelle accusation

Une nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan

D'autres femmes réfléchissent à porter plainte à leur tour contre l'islamologue, selon l'avocat de cette nouvelle plaignante.

L'islamologue et théologien suisse Tariq Ramadan est dans la tourmente. Trois jours après l'ouverture d'une enquête sur des accusations de viol portées contre lui, une autre femme, âgée de 45 ans a déposé plainte pour viol, jeudi, contre lui. Après celle d’Henda Ayari, le 20 octobre, la nouvelle plainte a été reçue vendredi 27 octobre au parquet et concerne des faits qui auraient eu lieu en 2009 et ne sont donc pas prescrits.

La plaignante, qui a livré un témoignage circonstancié au Monde et au Parisien,  "attend sereinement de répondre aux enquêteurs et ne parlera plus",  a déclaré son avocat Eric Morain. Il ajoute qu'il a reçu d'autres témoignages de femmes qui réfléchissent à porter plainte à leur tour contre l'intellectuel pour des faits de harcèlement ou d'agressions sexuelles.

"Tariq Ramadan m’a donné rendez-vous au bar de l’hôtel Hilton de Lyon, où il était descendu pour une conférence, en octobre 2009", raconte la nouvelle plaignante dans Le Monde. Elle entretenait depuis le 31 décembre 2008 une correspondance avec M. Ramadan auprès duquel elle cherchait conseil. Après l'avoir invitée à boire le thé dans sa chambre, il l'a agressée, temoigne-t-elle. Elle marchait à l'époque avec des béquilles. « Il a donné un coup de pied dans mes béquilles et s’est jeté sur moi en disant : “Toi, tu m’as fait attendre, tu vas prendre cher !” », raconte-t-elle, avant de décrire des faits d'une grande violence : gifles au visage, aux bras, aux seins, coups de poing dans le ventre, fellation et sodomie imposées de force, nouveaux coups, nouveau viol.

La plaignante fournit, à l’appui de son témoignage, des certificats médicaux établis à l’époque des faits.

Au lendemain de la première plainte, Tariq Ramadan a, via son avocat Me Yassine Bouzrou, opposé "un démenti formel à ces allégations" et à son tour porté plainte lundi pour "dénonciation calomnieuse" contre Mme Ayari. Contacté à propos de cette nouvelle plainte par différents journaux, il n'était pas disponible pour réagir.

Lu dans Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !