Une éclipse de lune et une comète pourront être observées dans la nuit de vendredi à samedi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Une éclipse de lune et une comète pourront être observées dans la nuit de vendredi à samedi
©Reuters

Phénomène

Une éclipse de lune et une comète pourront être observées dans la nuit de vendredi à samedi

L'éclipse commencera à 23h55, heure française, pour se terminer à 3h53.

Dans la nuit du vendredi 10 au samedi 11 février, les amateurs d'astronomie les plus déterminés pourront observer une pleine lune des neiges, une éclipse lunaire partielle, mais aussi le passage d'une comète. 

"Vous ne verrez probablement qu'une diminution d'intensité de la lumière lunaire, un peu comme si un léger voile nuageux passait devant", prévoit L'Obs, qui rassure tout de même les passionnés : "L'éclipse de cette nuit a le mérite d'être parfaitement observable en France métropolitaine, du moins si le ciel est dégagé, et la Lune sera haute dans le ciel."

L'éclipse commencera à 23h55, heure française, pour se terminer à 3h53. "Un beau et délicat dégradé sombre va se répandre sur l'astre, le couvrant, à son maximum, à 1h44, heure de Paris, jusqu'à près de 98%", détaille le site Futura Sciences. Ce phénomène, rappelle Le Monde, sera "observable sans danger à l'œil nu et aux instruments depuis une large portion du globe terrestre : au milieu de la nuit en Europe et en Afrique, au coucher de la Lune en Asie et à son lever sur le continent américain".

Une comète un peu particulière sera également visible. Nommée 45P/Honda-Mrkos-Pajdusakova, celle-ci sera au plus proche de la Terre dans les heures prochaines. "Ce 11 février, en effet, vers 9 heures, elle s'aventurera à seulement 12 millions de kilomètres de la Terre, ce qui représente environ 30 fois la distance qui nous sépare de la Lune", précise Futura Sciences.

Lu sur Science et Avenir

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !