Une dénonciation du groupe Yves Rocher a conduit Alexei Navalny en prison | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Alexeï Navalny
Alexeï Navalny
©Vasily MAXIMOV / AFP

Manipulation ?

Une dénonciation du groupe Yves Rocher a conduit Alexei Navalny en prison

La filiale russe de cette société française a envoyé une lettre aux autorités mettant en cause les frères Navalny en 2012

En 2012. Bruno Leproux, directeur de la filiale russe du groupe Yves Rocher aurait reçu la visite de membres du comité national d’enquête criminelle selon l'Obs.

Leproux envoie ensuite une lettre de dénonciation au chef du comité, sans chiffres ni faits précis, évoquant la possibilité qu'une société  chargée d’acheminer des colis pour Yves Rocher sur le sol russe ne soit coupable d’abus de confiance. Cette société est déteneu par les frères Oleg et Alexeï Navalny. Bruno Leproux, sait pourtant qui est Alexeï Navalny, leader de l’opposition anti-Poutine et déjà inquiété par le Kremlin.

D'après l'Obs, Leproux a quitté Yves Rocher en 2013 pour rejoindre une société russe réputée proche du Kremlin. Les frères Navalny ont par aileurs porté plainte en 2018 auprès du tribunal de Vannes pour dénonciation calomnieuse et ils dénoncent une affaire orchestrée par le pouvoir russe. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !