Une base de données avec des numéros de téléphone de membres de Facebook a été découverte en ligne | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Une base de données avec des numéros de téléphone de membres de Facebook a été découverte en ligne
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Nouvelles révélations

Une base de données avec des numéros de téléphone de membres de Facebook a été découverte en ligne

Nouveau scandale pour Facebook. Des centaines de millions de numéros de téléphone associés à des comptes Facebook ont été découverts sur une base de données en ligne.

Le site américain Techcrunch a dévoilé que des centaines de millions de numéros de téléphone qui étaient associés à des comptes Facebook étaient accessibles sur une base de données en ligne. Le fichier n'était pas protégé par un mot de passe et était donc accessible.

Plus de 419 millions de données d'utilisateurs de différents pays sont concernés. 133 millions d'utilisateurs concernent les Etats-Unis ou bien encore 18 millions au Royaume-Uni. 

Les fichiers sur le serveur contenaient un numéro d'identification Facebook unique et le numéro de téléphone associé au compte. Le serveur n'était pas protégé par un mot de passe, n'importe qui pouvait trouver et accéder à la base de données. 
Depuis plus d'un an, les numéros de téléphone ne sont plus publics sur Facebook. L'accès a été restreint. Certains fichiers contenaient le nom d'utilisateur, le sexe et la localisation du pays. 

Ces données ont été collectées avant que Facebook ne ferme l'accès aux données téléphoniques des utilisateurs. 

D'après les révélations de Techcrunch, une fraude numérique est envisageable avec ces données. 

Sanyam Jain, un chercheur en sécurité et membre de la GDI Foundation, a trouvé cette base de données. Il a partagé cette information avec la rédaction de Techcrunch. La base de données a ensuite été mise hors ligne. 

Selon Facebook, "l’ensemble des données a été supprimé et nous n’avons aucune preuve que des comptes Facebook ont été compromis".

Reste à savoir qui a collecté les données, quand elles ont été extraites de Facebook et pourquoi. 

Techcrunch

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !