Un tableau de Picasso à 25 millions d'euros saisi sur un bateau en Corse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
L'oeuvre "Les Femmes d’Alger" de Picasso a été adjugée 179,4 millions de dollars chez Christie's à New York le 11 mai 2015.
L'oeuvre "Les Femmes d’Alger" de  Picasso a été adjugée 179,4 millions de dollars chez Christie's à New York le 11 mai 2015.
©Reuters

Trésor national

Un tableau de Picasso à 25 millions d'euros saisi sur un bateau en Corse

Le tableau 'Tête de jeune fille" du célèbre peintre cubiste a été saisi par les douanes françaises sur un bateau du port de Calvi et était un "trésor national espagnol" inexportable selon les autorités du pays.

Le fondateeur du cubisme Pablo Picasso a peint près de 1885 tableaux durant sa vie et certains de ses chefs-d'œuvres seraient encore introuvables en Europe. Vendredi 31 juillet, les agents des douanes du port de Calvi en Corse se sont rendus à bord d'un navire transportant  Picasso estimé à plus de 25 millions d'euros. Le tableau "Tête de jeune fille" du peintre cubiste avait pour destination la Suisse et les douanes françaises ont exigé les documents relatifs à la situation du tableau.

Le capitaine du navire a présenté un document d'évaluation de l'œuvre ainsi qu'un compte rendu de jugement de la plus haute autorité judiciaire espagnole datant de mai 2015 précisant pourtant que le tableau était un "trésor national espagnol" inexportable. Le tableau d'une valeur estimée à plus de 25 million d'euros selon les douanes françaises est la propriété de Jaime Botin, richissime banquier espagnol et fondateur de la banque Santander fondée en 1857.

Jaime Botin, 79 ans n’était pas à bord du bateau sur lequel l'œuvre a été retrouvée mais le navire était la détenu par sa société.  La demande d'exportation enregistrée à Bastia n'a pas été faite à son nom et les autorités françaises devront determiner la destination précise du tableau. Le tableau était en effet inexportable mais une première demande avait été déposée en Espagne en décembre 2012 pour sortir le tableau du pays vers Londres. Le ministre de la Culture espagnol s'y était alors fermement opposé ainsi que l'ensemble des juridictions du pays. Les autorités espagnoles vont maintenant lancer les procédures afin de récupérer le chef d'oeuvrere trouvé en Corse. 

Lu sur L'express.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !