Un salarié de Tesla accusé d'avoir volé 26.000 fichiers confidentiels | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Un salarié de Tesla accusé d'avoir volé 26.000 fichiers confidentiels
©ATTILA KISBENEDEK / AFP

Secrets industriels

Un salarié de Tesla accusé d'avoir volé 26.000 fichiers confidentiels

Le salarié concerné, qui a été licencié, plaide l'erreur.

Tesla a déposé plainte contre un ancien employé, accusé d'avoir volé environ 26000 fichiers confidentiels au cours de sa première semaine de travail dans l'entreprise, selon un dossier judiciaire consulté par l'AFP.

Le fabriquant de véhicules électriques a expliqué vendredi que dans les trois jours suivant son embauche, le 28 décembre 2020, l'ingénieur logiciel Alex Khatilov "a volé effrontément des milliers de scripts informatiques que Tesla a mis des années à développer" et les a transférés sur son Dropbox personnel, un service de stockage en ligne.

Confronté à l'équipe de sécurité de Tesla, cet ingénieur informatique, qui télétravaillait en raison du Covid, a assuré qu'il ne s'agissait que de dossiers administratifs personnels, selon cette plainte. L'homme a ensuite été vu tentant d'effacer les documents de son ordinateur, mais lorsque les responsables de Tesla lui ont demandé de s'identifier sur le site de Dropbox, "cela a révélé que les mêmes fichiers Tesla confidentiels vus sur son ordinateur portable étaient toujours disponibles via son compte de stockage cloud", indique encore la plainte. 

L'employé, qui a été licencié le jour même, a déclaré au journal New York Post que les fichiers se sont retrouvés dans sa Dropbox par erreur alors qu'il essayait de faire une copie de sauvegarde d'un dossier sur son ordinateur. L'entreprise précise que Khatilov faisait partie des rares employés qui avaient accès à des documents, mais qu'ils "n'avaient rien à voir avec ses responsabilités".



France 24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !