Un paquebot géant commandé aux chantiers navals de Saint-Nazaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Le navire, long de 361 mètres et large de 47 mètres, d'une capacité de 20 ponts et 2.700 cabines, sera l'un des plus grands jamais construits à Saint-Nazaire .
Le navire, long de 361 mètres et large de 47 mètres, d'une capacité de 20 ponts et 2.700 cabines, sera l'un des plus grands jamais construits à Saint-Nazaire .
©Reuters

Industrie

Un paquebot géant commandé aux chantiers navals de Saint-Nazaire

Cette commande représente dix millions d'heures de travail réparties sur trois ans.

La compagnie américaine Royal Caribbean International a sélectionné les chantiers navals STX France de Saint-Nazaire pour construire un paquebot géant de type "oasis" pour un montant de plusieurs centaines de millions d'euros.

Cette commande qui représente dix millions d'heures de travail réparties sur trois ans tombe à pic pour les chantiers navals STX qui risquaient de boucler leur deuxième année sans commande, ce qui les aurait placés en situation précaire. La commande du paquebot devrait permettre de sauvegarder des centaines d'emplois notamment chez les sous-traitants.

Le navire, long de 361 mètres et large de 47 mètres, d'une capacité de 20 ponts et 2.700 cabines, sera l'un des plus grands jamais construits à Saint-Nazaire et devrait être livrable mi-2016. Les deux premiers paquebots "oasis" mis à l'eau en 2009 et 2010 avaient coûté 900 millions de dollars chacun. Ils avaient été construits par des chantiers navales finlandais.

Le directeur général de STX France, Laurent Castaing a fait part de sa"très grande joie". Selon lui, "cette commande va signifier que l'ensemble de nos ateliers vont se remettre au travail. Cette nouvelle change notre avenir et une partie de l'avenir de la région. On peut voir l'avenir loin et cela va nous aider à prendre d'autres commandes."

Royal Caribbean International a également posé une option pour un second navire livrable mi-2018.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !