Un masque de nuit pour choisir ses rêves | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Un masque de nuit pour choisir ses rêves
©

Bonne nuit

Un masque de nuit pour choisir ses rêves

Deux diodes rouges permettent au dormeur de réaliser qu'il rêve et de prendre le contrôle de la situation.

Vers quelles aventures voulez-vous vous envoler cette nuit ? Grâce à deux savants fous américains, il sera peut-être bientôt possible de contrôler ses rêves grâce à un outil tout droit sorti du film Inception. C’est en tout cas l’argument de vente d’un nouveau bandeau pour les yeux d’un genre très particulier, inventé par deux jeunes inventeurs : Duncan Frazier et Steve McGuigan, fondateurs de la société Labs Bitbanger.

Le secret de ce gadget baptisé "Remee" est d'une simplicité désarmante. Deux diodes lumineuses rouges placées sur la face interne du bandeau. De faible intensité, elles ne peuvent éveiller le dormeur. Mais leur lueur est tout de même perçue de façon automatique par le cerveau.

Programmée pour s'allumer au beau milieu des rêves, elles permettent au dormeur de prendre du recul et de réaliser qu'il est en train de dormir, et de rêver. Imaginez : en plein rêve, apercevoir au loin deux lumières clignotantes… Il y a de quoi être étonné, et prendre conscience qu'on ne se trouve pas dans la réalité. Le rêveur peut ensuite décider de la tournure qu'il souhaite donner à son rêve.

Comment est-ce possible ? Le masque est capable de repérer les phases de sommeil dit paradoxal, pendant lesquelles le dormeur rêve. Cette phase du sommeil se distingue en effet par des mouvements oculaires très rapides de la part du dormeur.  Les lumières peuvent alors s'activer.

Les deux inventeurs ont depose leur projet sur un site web de "crowd funding" qui permet à n'importe quel internaute d'aider à financer un projet qu'il souhaite voir se réaliser.  La somme à atteindre s'élevait initialement à 35 000 dollars… et cette semaine, plus de 6500 personnes avaient déjà plébiscité le projet à hauteur de … 572 891 dollars !

Lu sur le Daily Mail

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !