Un juge australien a ordonné la libération immédiate de Novak Djokovic | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Nadal et Djokovic
Nadal et Djokovic
©MIGUEL MEDINA / AFP

Justice

Un juge australien a ordonné la libération immédiate de Novak Djokovic

Mais tout n'est pas fini, son visa pourrait être annulé une deuxième fois

La justice a tranché en faveur de Novak Djokovic, considérant que l'annulation de son visa n'était pas normale. La justice a ordonné la libération immédiate du jouer tennis. Par ailleurs, son passeport doit lui être rendu, et ses frais d'hébergement en rétention dans un hôtel près de l'aéroport de Melbourne doivent lui être remboursés.

Mais tout n'est pas fini, l'équivalent australien du ministre de l'Intérieur, le ministre de l'immigration, Alex Hawke, a annoncé qu'il pourrait à nouveau, ordonner la rétention de Djokovic selon la BBC.

L’avocat du gouvernement australien a évoqué la possibilité d’une nouvelle annulation de son visa, par ce ministre, qui pourrait utiliser son « pouvoir d’annulation personnel » précise Le Monde.

Le juge, Anthony Kelly, a immédiatement mis en garde contre un tel scénario, soulignant que dans cette hypothèse, Novak Djokovic pourrait être privé d’accès au territoire australien pendant trois ans ajoute Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !