Un jeune "nationaliste" qui projetait d'assassiner Emmanuel Macron le 14 juillet mis en examen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un jeune "nationaliste" qui projetait d'assassiner Emmanuel Macron le 14 juillet mis en examen
©

Justice

Un jeune "nationaliste" qui projetait d'assassiner Emmanuel Macron le 14 juillet mis en examen

Le jeune homme a été mis en examen samedi pour entreprise individuelle terroriste.

D'après des informations de RMC, confirmées ensuite par plusieurs médias, un homme de 23 ans a été mis en examen samedi 1er juillet pour entreprise individuelle terroriste. Selon les premiers éléments de l'enquête, le jeune homme avait pour intention d'attaquer le président de la République, lors du défilé du 14-Juillet sur les Champs-Elysées. Il a été interpellé à son domicile mercredi à Argenteuil (Val-d'Oise) par les services de la SDAT, la sous-direction antiterroriste. Lors de l'opération, il aurait menacé les policiers avec un couteau de cuisine. Deux autres armes blanches ont été saisies.

C'est un signalement sur Internet qui a alerté les services antiterroriste. Sur une plateforme dédiée aux jeux vidéo, il aurait expliqué à d'autres internautes vouloir acheter une Kalachnikov pour commettre un attentat. Le jeune homme serait proche des milieux ultra-nationalistes de l'extrême droite et à ce stade, l'enquête ne permet pas de dire s'il est lié à un réseau. Il a déjà été condamné par le passé pour apologie du terrorisme et provocation à la haine raciale. Sans emploi, il n'était pas fiché. Il aurait souhaité s'en prendre aux minorités.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !