Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un homme s'est immolé par le feu devant un Pôle Emploi de Nantes.

Drame

Un chômeur s'immole par le feu à Nantes : Pôle emploi avait "fait son travail"

Michel Sapin a assuré sur les lieux du drame que "les règles ont été appliquées avec l'humanité qui convient, avec les explications nécessaires".

Alors qu'un homme, chômeur en fin de droit d'indemnisation, a mis fin à ses jours en s'immolant par le feu devant l'agence Pôle Emploi de son domicile mercredi après avoir prévenu plusieurs médias de son intention, le Premier ministre et ancien maire de Nantes Jean-Marc Ayrault a assuré que Pôle Emploi, "très choqué", avait "fait son travail".

La direction de Pôle emploi, qui avait eu vent des intentions du chômeur de 43 ans mort après s'être aspergé d'essence et s'être immolé par le feu en Loire-Atlantique, a d'ailleurs assuré que l'agence avait "immédiatement recontacté" l'homme en question pour "rechercher avec lui les solutions possibles".

Le ministre du Travail Michel Sapin s'est quant à lui rendu sur le lieu du drame dans la soirée de mercredi avec le directeur général de Pôle Emploi. Le ministre a ainsi assuré qu'"il y avait ici ce matin tous les services de Pôle Emploi et les services extérieurs en terme de police et de pompiers pour faire face à un drame dont on connaissait l'intensité", précisant que "tout a été fait, ce qui s'est passé ici est exemplaire". Michel Sapin a par ailleurs ajouté que "les règles ont été appliquées avec l'humanité qui convient, avec les explications nécessaires mais il y a parfois des moments où on est dans une telle situation, qu'on ne comprend plus les explications".

Le ministre avait auparavant adressé ses "condoléances émues" aux proches de la victime qualifiant le drame d'"effroyable".

Pour rappel, plusieurs médias locaux avaient reçu lundi un mail de cet homme annonçant son intention de passer à l'acte dans la semaine devant son agence de Nantes-Est, pour protester contre le rejet de son dossier alors qu'il estimait avoir travaillé suffisamment d'heures.

Ainsi, le quotidien Presse Océan publie sur son site deux de ces emails. "Aujourd'hui, c'est le grand jour pour moi car je vais me brûler à Pôle emploi. J'ai travaillé 720h et la loi, c'est 610h. Et Pôle emploi a refusé mon dossier", écrivait cet homme de 43 ans dans un premier mail envoyé mardi à 10h12. Suivi de ce courriel transmis à 12h55 : "Je suis allé à Pôle emploi avec 5 litres d'essence pour me brûler, mais c'est fermé le 12/02/2013 ; alors ça sera demain le 13 ou le 14, car ce serait vraiment préférable au sein de Pôle emploi merci".

Lu sur Le Parisien
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.