Un câblo-opérateur américain rachète Virgin Media pour 16 milliards de dollars | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La société américaine devrait ainsi devenir le leader mondial du secteur
La société américaine devrait ainsi devenir le leader mondial du secteur
©Reuters

Multimédia

Un câblo-opérateur américain rachète Virgin Media pour 16 milliards de dollars

Liberty Global accède ainsi à un marché desservant plus de 25 millions de clients en Europe.

Le câblo-opérateur américain Liberty Global a annoncé hier qu'il rachetait son concurrent britannique Virgin Media pour 15,75 milliards de dollars (11,59 milliards d'euros). Avec la dette, l'accord se chiffre à plus de 23 milliards de dollars (16,9 milliards d'euros).

La société américaine entend ainsi devenir le leader mondial du secteur en accédant à un marché desservant plus de 25 millions de clients en Europe.

Le nouveau groupe va se focaliser sur les marchés européens et affichera une taille suffisante "pour être à l'avant-garde du changement technologique pour les clients", apprend-on dans le communiqué de Liberty Global.

Liberty Global ambitionne de détrôner le magnat des médias Rupert Murdoch. Pour le moment numéro deux du secteur en Grande-Bretagne, l'entreprise américaine pourrait bien dépasser le groupe concurrent BSkyB, contrôlé par Murdoch.

Le câblo-opérateur américain est déjà présent dans 13 pays, dont 11 en Europe. Il avait racheté en 2010 et 2011 les numéros deux et trois du câble en Allemagne, Unitymedia et Kabel BW, pour respectivement 3,5 milliards d'euros et 3,16 milliards d'euros. Il a en revanche abandonné son OPA sur les belges de Telenet en janvier dernier.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !