Crash d'un avion en Egypte : ce que l'on sait sur le drame | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Crash d'un avion en Egypte : ce que l'on sait sur le drame
©Reuters

Drame

Crash d'un avion en Egypte : ce que l'on sait sur le drame

Un Airbus A321 transportant 224 personnes, passagers et membres d’équipage, s'est écrasé dans le Sinaï égyptien, ne laissant aucun survivant.

Mise à jour, 18h30 :

- Le vol 9268 à destination de Saint-Pétersbourg avait décollé de Charm Al-Cheikh depuis moins de trente minutes lorsque le contact a été perdu. Selon un responsable de l’autorité de contrôle de l’espace aérien en Égypte, l’avion a disparu alors qu’il volait à une altitude de plus de 30 000 pieds (9 144 mètres).

- L’Etat islamique a affirmé "avoir provoqué" le crash, en réponse à l'intervention russe en Syrie. Le ministre russe des transports, Maxime Sokolov, a rejeté une telle possibilité. Il assure que les autorités aériennes égyptiennes ne disposent à l’heure actuelle "d’aucune information qui confirmerait de telles insinuations". 

- Avant que le contact ne soit perdu, le capitaine de bord s’était plaint d’une défaillance technique des équipements de communication, selon un responsable de l’autorité de contrôle de l’espace aérien en Égypte interrogé par l’AFP. Le pilote avait demandé l'autorisation de se poser dans l’aéroport le plus proche. 

- Des responsables égyptiens de la sécurité et de la santé ont annoncé en milieu de journée qu'aucun des 224 occupants de l'appareil n'a survécu au crash.

- Une enquête a été ouverte pour déterminer les causes du crash. La boîte noire de l’avion a été retrouvée et va être analysée. Russie et Egypte ont annoncé une étroite collaboraiton pour comprendre les causes du drame.

Mise à jour, 14h50 : Les 217 passagers et les 7 membres d'équipage qui se trouvaient à bord de l'avion sont décédés, annonce l'ambassade russe en Égypte. 214 passagers étaient de nationalité russe et 3 de nationalité ukrainienne. Dix-sept enfants se trouvaient à bord.

Un Airbus 321 de la compagnie aérienne russe Kogalymavia/Metrojet s’est écrasé dans le Sinaï, ce samedi. L’avion transportait 217 passagers, des touristes russes pour la plupart, ainsi que sept membres d’équipage.

Le vol 926 à destination de Saint-Pétersbourg a disparu une vingtaine de minutes après son décollage, indique l’agence Ria Novosti.  L'avion "est tombé dans le centre de la péninsule du Sinaï", a annoncé le chef du gouvernement, sans donner aucun autre détail concret. L'appareil était âgé de 18 ans.

Les autorités égyptiennes ont localisé les débris de l’avion a annoncé dans un communiqué le cabinet du premier ministre Chérif Ismaïl. "Les avions de l’armée ont retrouvé les débris de l’avion (…) dans une région montagneuse, 45 ambulances ont été envoyées dans la zone pour évacuer les morts et les blessés", précise le communiqué. Selon un membre des services de sécurité égyptiens arrivé sur place, l'appareil est complètement détruit et la plupart de ses occupants sont sans doute décédés.

La zone du crash est montagneuse et son accès rendu difficile par les conditions météorologiques, ce qui ralentit le déploiement des secours.

Bien que la péninsule du Sinaï soit le théâtre depuis deux ans d'une insurrection islamiste, rien n'indique que l'avion ait été abattu, d'après des sources proches des services de sécurité égyptiens.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !