Un an après l’assaut du Capitole, Donald Trump renonce à s'exprimer ce 6 janvier 2022 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Donald Trump a finalement décidé de renoncer à sa conférence de presse prévue pour le 6 janvier 2022, date anniversaire des incidents au Capitole.
Donald Trump a finalement décidé de renoncer à sa conférence de presse prévue pour le 6 janvier 2022, date anniversaire des incidents au Capitole.
©MANDEL NGAN / AFP

Make America Great Again

Un an après l’assaut du Capitole, Donald Trump renonce à s'exprimer ce 6 janvier 2022

L'ancien président américain devait s'exprimer jeudi depuis la Floride, un an jour pour jour après les incidents au Capitole. Donald Trump a finalement décidé de renoncer à sa conférence de presse prévue pour le 6 janvier.

Donald Trump a fait volte-face mardi et a décidé de renoncer à donner une conférence de presse jeudi, le 6 janvier, un an exactement après l’assaut du Capitole par une partie de ses partisans et une frange de militants raidcaux. Dans un communiqué diffusé mardi, l’ancien locataire de la Maison Blanche a précisé qu’il s’exprimera publiquement le 15 janvier finalement, dans un meeting déjà prévu dans l’Arizona, selon des informations du Figaro.

Donald Trump, dans ce communiqué, dénonce à nouveau la « fraude », selon lui, lors de la dernière élection présidentielle remportée par Joe Biden. Une majorité de sympathisants du parti républicain adhère à sa thèse du « vol » de la dernière élection.

Donald Trump devait s’exprimer lors d’une conférence de presse depuis sa résidence en Floride. Il précise qu’il renonce « à la lumière » de la commission parlementaire « biaisée et malhonnête » qui enquête sur son rôle et celui de ses proches dans l’assaut du Capitole, un événement qui a traumatisé la vie politique américaine.

La conférence de presse de Donald Trump aurait coïncidé avec un moment de recueillement du Congrès américain à Washington.

Le président américain Joe Biden va en revanche prendre la parole jeudi depuis l’enceinte du Capitole.

Donald Trump entend se positionner en arbitre au sein de son camp en accordant ou non son soutien aux élus républicains.

Les élections de mi-mandat, qui vont se dérouler en novembre 2022 aux Etats-Unis, devraient être un référendum autour de Donald Trump et servir à mesurer son influence réelle sur le parti républicain. Un récent sondage du Wall Street Journal indique que 81 % des électeurs républicains ont une opinion favorable de Trump, et 57 % estiment que l’élection lui a été volée.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !