Un ambassadeur nord-coréen à Londres s'est enfui en Corée du Sud | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Un ambassadeur nord-coréen à Londres s'est enfui en Corée du Sud
©Reuters

Filer à l'anglaise

Un ambassadeur nord-coréen à Londres s'est enfui en Corée du Sud

Le ministère de l'Unification sud-coréen a dévoilé la défection du diplomate, réfugié à Séoul avec sa famille pour fuir le régime de Kim Jong-un. Il pourrait s’agir du départ du régime nord-coréen le plus notable de ces dernières années.

Selon le quotidien sud-coréen JoongAng, un diplomate de haut rang au Royaume-Uni s'était enfui dans un "pays tiers". Comme l'annonce la BBC, le fugitif serait le diplomate vétéran Thae Yong Ho, conseiller à l'ambassade nord-coréenne et adjoint de l'ambassadeur.

Citant une source anonyme, JoongAng rapporte que le diplomate a préparé scrupuleusement sa défection, et est en bonne voie "d'atterrir dans un pays tiers en tant que demandeur d'asile".

Alors que ce mercredi matin, les médias se posaient la question sur la destination du fugitif, Séoul a annoncé dans l'après-midi avoir recueilli l'ambassadeur adjoint de Corée du Nord en Grande-Bretagne. En effet, le ministère de l'Unification a précisé que Thae Yong-ho, numéro deux de la mission nord-coréenne à Londres, était passé au Sud avec sa femme et son fils et que la famille se trouvait désormais à Séoul. Les défections de diplomates du niveau de Thae Yong-ho sont extrêmement rares.

Le diplomate a voulu fuir le régime de Kim Jong-un

« Ils sont sous la protection du gouvernement et vont suivre le processus prévu avec les institutions compétentes », a déclaré le porte-parole du ministère, Jeong Joon-hee, sans dévoiler l'itinéraire emprunté le diplomate nord-coréen, invoquant la nécessité de protéger les pays impliqués. « Pour expliquer sa défection, le ministre Thae a cité son dégoût pour le régime (du leader nord-coréen) Kim Jong-un, son admiration pour le système libre et démocratique de Corée du Sud et l'avenir de sa famille. »

Le journal sud-coréen JoongAng Ilbo rapportait que l'ambassadeur vivait mal la pression mise par Pyongyang pour combattre le flot de critiques de la communauté internationale sur le bilan de la Corée du Nord en matière de droits de l'homme.

Pour le ministère de l'Unification, le passage au Sud de Thae Yong-ho reflète la perte de foi d'une partie de l'élite nord-coréenne. « La conscience du fait que le régime nord-coréen a atteint ses limites est de plus en plus forte et la solidarité de sa classe dirigeante est en train de se déliter », estime Jeong Joon-hee.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !