UMP : Guaino, Wauquiez, Dati et Peltier lancent un appel pour "une révolution des valeurs" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'UMP est secouée depuis l'affaire Bygmalion
L'UMP est secouée depuis l'affaire Bygmalion
©REUTERS/Benoit Tessier

A l'assaut

UMP : Guaino, Wauquiez, Dati et Peltier lancent un appel pour "une révolution des valeurs"

Dans Valeurs actuelles en kiosque jeudi, ils appellent à une "droite qui assume son identité" et refusent une "droite centriste".

Depuis quelques semaines, certains ténors de l'UMP comme Alain Juppé ou Nathalie Kosciusko-Morizet estiment que le parti doit tendre la main au centre. Pour eux, la prochaine élection présidentielle 2017 se gagnera grâce à un rapprochement avec l'UDI ou le MoDem. Une position que ne partage pas plusieurs membres du parti d'opposition qui ont décidé de le dire haut et clair. Ainsi, Henri Guaino, Rachida Dati, Laurent Wauquiez et Guillaume Peltier lancent un appel commun.

Dans une tribune publiée jeudi 26 juin dans Valeurs actuelles, les quatre responsables refusent ouvertement une "droite centriste" et appellent à une "droite qui assume son identité". Ils souhaitent "une révolution des valeurs". Et pour eux, il faut aller vite. "Il y a urgence parce que tout s'effondre", commence Guaino. "La droite de demain, l'UMP de demain, cela doit être à la fois des racines et des ailes. Des racines, avec la fierté de notre identité, de notre culture (...) et, en même temps, des ailes, parce qu'il n'est pas question d'être enfermés sur nous-mêmes" écrit Peltier. Il faut "s'assumer" selon Wauquiez. Pour Dati, "le redressement passe aussi par la fierté de l'identité française. Dans ce désastre, la gauche a une vraie responsabilité, dans l'affaiblissement de notre identité et dans la montée des communautarismes". 

Puis les quatre élus dressent les contours de ce que devra être l'UMP. "La droite de demain, pour s'en sortir, devra incarner deux idées simples : le courage et le mérite" lance Guillaume Peltier. Revenant sur le séisme provoqué par les élections européennes, Rachida Dati estime qu'il y a eu "un mort" (la gauche) mais aussi "un blessé grave, l'UMP". "Tout le monde a échoué, sauf le Front national", ajoute Guaino.

Enfin, ils évoquent l'affaire Bygmalion. "Je regrette que le triumvirat qui dirige aujourd'hui l'UMP soit trop éloigné des militants et des sympathisants", explique Dati. "La situation que nous vivons à l'UMP ne doit pas être l'occasion d'une désastreuse séquence de règlements de comptes. Tous ceux qui voudraient en profiter pour se revancher, travailler à leur petite ambition personnelle ou vider leur rancoeur et leur haine nous entraîneraient dans un gouffre. Nous sommes décidés à nous opposer à cela" termine Guaino. La tribune des "4 mousquetaires" comme les nomme Valeurs actuelles devrait faire du bruit à l'UMP.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !