Ukraine, le point : L’économie russe est moins pénalisée que prévu par les sanctions, selon le Fonds monétaire international (FMI) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Char russe
Char russe
©Konstantin Mihalchevskiy / AFP

Guerre

Ukraine, le point : L’économie russe est moins pénalisée que prévu par les sanctions, selon le Fonds monétaire international (FMI)

La guerre de Vladimir Poutine en Ukraine est une guerre hybride, qui utilise toutes les armes dont dispose le Kremlin

Les forces ukrainiennes ont frappé mardi soir le pont Antonivskyi sur le Dniepr donnant accès la ville de Kherson et le détruisant partiellement. Ce dernier est stratégique et essentiel à Moscou pour approvisionner ses forces signale Le Monde.

Selon CNN, citée par Le Parisien, au moins une vingtaine de soldats ukrainiens pourraient être pris en charge dans un hôpital militaire américain en Allemagne

Les livraisons de gaz via le gazoduc Nord Stream ont baissé mercredi matin de près de 20 % de ses capacités, comme annoncé lundi. Cette baisse de livraison de gaz russe à l’Europe renforce les risques de pénurie cet hiver sur le continent écrit Le Monde.

La guerre de Vladimir Poutine en Ukraine est une guerre hybride, qui utilise toutes les armes dont dispose le Kremlin. Le blocus sur les exportations de céréales qui fait peser le risque d’une crise alimentaire mondiale a inquiété toutes les grandes capitales depuis le printemps. Mais l’arme du gaz, qui vise directement l’Union européenne parce qu’elle a pris des sanctions économiques contre la Russie, est encore plus efficace souligne Le Figaro.

Pour tenter de prévenir les risques de pénuries cet hiver, les Vingt-Sept se sont accordés mardi sur un plan prévoyant que chaque pays fasse « tout son possible » pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation de gaz d’au moins 15 % par rapport à la moyenne des cinq dernières années.

L’économie russe est moins pénalisée que prévu par les sanctions, selon le Fonds monétaire international (FMI). Le Produit intérieur brut de la Russie devrait se contracter de 6 % en 2022, anticipe le Fonds monétaire international, soit bien moins que le plongeon de 8,5 % sur lequel l’institution tablait lors de ses précédentes prévisions publiées en avril. Les pays européens, en revanche, en souffrent plus que prévu, relève le FMI cité par Le Monde.

La Russie va arrêter d’exploiter la Station spatiale internationale (ISS) « après 2024 », a annoncé l’Agence spatiale russe.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !