Ukraine, le point : des cas isolés de choléra signalés à Marioupol | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Char russe
Char russe
©Konstantin Mihalchevskiy / AFP

Guerre

Ukraine, le point : des cas isolés de choléra signalés à Marioupol

Vladimir Poutine se compare au tsar Pierre 1er

A la Une du quotidien Le Parisien, un récit étonnant : " À 19 ans seulement, ce soldat ukrainien au visage d’ado revient de l’enfer. Durant « 46 jours », il a été entre les mains des Russes, prisonnier de guerre. « Pendant tout ce temps-là, ma tâche a été de survivre », résume-t-il."

"Blessé au combat avant d’être capturé, ce membre d’une unité d’infanterie mécanisée a été amputé des deux pieds, de la main gauche et de doigts à la main droite. Il se reconstruit actuellement dans un centre de rééducation à l’ouest de l’Ukraine, en périphérie de Lviv, au côté d’une cinquantaine d’autres militaires mutilés." 

Le Parisien cite des renseignements du ministère de la Défense du Royaume-Uni, selon lesquels « des cas isolés de choléra ont été signalés » à Marioupol. Une ville qui risque une « importante épidémie de choléra », d'après le Royaume-Uni.

Le Monde signale qu'à l’occasion du 350e anniversaire de la naissance de Pierre Ier (1672-1725), plus connu sous le nom de Pierre le Grand, Vladimir Poutine lui a rendu hommage, jeudi. Le président russe a comparé sa politique à celle du tsar lorsque ce dernier avait combattu la Suède, envahissant une partie de son territoire, ainsi que la Finlande, une partie de l’Estonie et de la Lettonie.

« Nous venons de visiter une exposition consacrée au 350e anniversaire de Pierre le Grand. C’est étonnant, mais presque rien n’a changé. (…) Pierre le Grand a mené la guerre du Nord pendant vingt et un ans. On a l’impression qu’en combattant la Suède il s’emparait de quelque chose. Il ne s’emparait de rien, il reprenait », a affirmé M. Poutine.

Deux Britanniques et un Marocain ont été condamnés à mort, jeudi 9 juin, pour leur participation à des combats dans les rangs de l’armée ukrainienne. Ce verdict a été rendu par le Tribunal suprême de la république autoproclamée de Donetsk, contrôlée par Moscou.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !