Ukraine : Petro Porochenko officiellement président, un début de dialogue avec la Russie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Porochenko est officiellement le nouveau président ukrainien
Porochenko est officiellement le nouveau président ukrainien
©REUTERS/Anastasia Sirotkina/Pool

Investiture

Ukraine : Petro Porochenko officiellement président, un début de dialogue avec la Russie

Élu dès le premier tour le 25 mai avec 54,7 % des voix, le milliardaire pro-occidental de 48 ans a prêté serment ce samedi devant le Parlement sur la Constitution et l'Évangile.

La situation en Ukraine demeure chaotique. Mais malgré tout, coûte que coûte, les responsables du pays entendent maintenir une forme de vie démocratique. Ainsi, le 25 mai dernier a eu lieu l'élection présidentielle. C'est le milliardaire pro-occidental Petro Porotchenko qui en est sorti grand vainqueur en étant élu dès le premier tour avec 54,7 % des voix. Agé de 48 ans, il vient officiellement d'être désigné président après avoir  prêté serment ce samedi devant le Parlement sur la Constitution et l'Évangile.

A l'issue de cette cérémonie, le nouveau chef de l'Etat (le cinquième dans de l'Ukraine indépendante) s'est engagé à maintenir l'unité du pays menacée par une insurrection séparatiste meurtrière dans l'Est.  Ainsi, s'adressant aux habitants de la région industrielle russophone du Donbass contrôlée en grande partie par les rebelles et où il compte se rendre rapidement, il leur a promis de mener une décentralisation du pouvoir et de garantir l'usage libre de la langue russe.

Petro Porochenko a en revanche refusé tout "compromis" avec la Russie sur l'orientation européenne de son pays et sur l'appartenance de la Crimée à l'Ukraine. "La Crimée a été et restera ukrainienne", a-t-il déclaré, provoquant des applaudissements. "Je l'ai dit clairement au dirigeant russe en Normandie", a-t-il ajouté. En effet, lors des cérémonies du 70e anniversaire du débarquement allié en Normandie, vendredi, Petro Porochenko avait remporté une victoire diplomatique en obtenant une promesse de dialogue avec Vladimir Poutine.  Les deux chefs d'État sont convenus de lancer des négociations dès dimanche à Kiev, du jamais-vu dans l'escalade de ces derniers mois, avec pour objectif de déboucher sur un cessez-le-feu, alors que l'insurrection séparatiste est de plus en plus vive à l'Est du pays.

Mais les images furtives du président russe Vladimir Poutine s'entretenant avec le président élu ukrainien Petro Porochenko, suivies par l'annonce d'une brève rencontre entre Vladimir Poutine et le président américain Barack Obama - la première depuis le rattachement de la Crimée à la Russie, considéré comme illégal par les Occidentaux - ont marqué un premier pas vers une désescalade. Un autre signe de cette détente a été donné ensuite par Vladimir Poutine lui-même, déclarant à la télévision russe que l'approche de Petro Porochenko est "juste dans l'ensemble". 

lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !