Ukraine : nouvelles violences malgré l'annonce d'un cessez-le-feu | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Le conflit ne faiblit pas
Le conflit ne faiblit pas
©Reuters

Escalade

Ukraine : nouvelles violences malgré l'annonce d'un cessez-le-feu

Les combats ont fait au moins 27 morts en 24h alors que le cessez-le-feu doit entrer en vigueur samedi 14 février à 22h.

L'accord était historique. Arraché par François Hollande et Angela Merkel, il semble aujourd'hui de plus en plus fragile. Alors que le cessez-le-feu doit intervenir ce samedi à 22h (heure de Paris), les combats ont redoublé de violence dans l'est du pays. Au moins 15 civils et 12 soldats ukrainiens ont trouvé la mort entre vendredi et samedi. Selon le Figaro, plus d'une centaine d'attaques ont été comptabilisées dans le même temps.

Le but pour les deux parties est de grappiller le plus de territoire possible avant la fixation d'une frontière fragile ce soir. Ainsi, selon les autorités ukrainiennes, les séparatistes ont tenté une action, armée de chars et de lance-roquettes. Dans l'ombre de ces attaques, le Kremlin. "Malheureusement, après les accords de Minsk, l'opération offensive de la Russie a significativement augmenté. Nous pensons toujours que les accords de Minsk sont en grand danger", a ainsi déclaré le président ukrainien, Petro Porochenko.

Bien que les pays occidentaux se disent prêts à des sanctions si le cessez-le-feu n'est pas respecté, les combats semblent loin de s'éteindre.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !