Ukraine : "La Russie ne veut pas la guerre" assure un diplomate russe | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : "La Russie ne veut pas la guerre" assure un diplomate russe
©

Dans le bon sens ?

Ukraine : "La Russie ne veut pas la guerre" assure un diplomate russe

Depuis samedi, les Occidentaux cherchent toujours une solution diplomatique pour empêcher les Russes d'agir en Crimée.

La Russie bientôt en guerre avec l'Ukraine ? Le spectre d'un affrontement angoisse toute l'Europe et pas que. Les Etats-Unis se sont montrés très actifs ce week-end pour tenter de dissuader Vladimir Poutine d'agir. Dimanche soir, dans une émission de télévision russe, Grigori Karassine, le vice-ministre des Affaires étrangères a tenté de calmer la situation précisant les intentions russes.

"La Russie ne veut pas la guerre avec l'Ukraine.Je suis convaincu que personne en Russie ne veut la guerre. Nous sommes contre l'emploi d'une telle terminologie pour discuter des relations avec l'Ukraine qui nous est proche" a-t-il expliqué tout en critiquant les Occidentaux qui ont menacé d'exclure la Russie du G8. "Nous soutiendrons toutes les forces favorables au renforcement de nos relations bilatérales, d'autant plus que de ces relations dépend la stabilité en Europe. Les hommes politiques occidentaux, qui nous traitent maintenant de tous les noms des moins que rien, doivent comprendre cela" a-t-il ajouté. Valentina Matvienko, présidente du Sénat russe qui a donné samedi son feu vert pour un recours aux forces armées russes en Ukraine, a également voulu rester positive. "Il n'y aura jamais de guerre entre nous. Nous sommes des peuples frères", a-t-elle expliqué.

Par ailleurs, la Russie et la Chine ont constaté ce lundi leur concordance de vues sur la situation en Ukraine a indiqué Sergueï Lavrov.  "Les ministres sont convenus de poursuivre leurs contacts étroits sur ce thème", ajoute cette source. La Russie et la Chine sont déjà des alliés sur plusieurs dossiers diplomatiques face aux Occidentaux, tels que la Syrie.


En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !