Ukraine : l'Otan appelle la Russie à cesser ses "actions militaires", Moscou continue de souffler le chaud et le froid | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : l'Otan appelle la Russie à cesser ses "actions militaires", Moscou continue de souffler le chaud et le froid
©

Mise au point

Ukraine : l'Otan appelle la Russie à cesser ses "actions militaires", Moscou continue de souffler le chaud et le froid

Alors que les dirigeants européens l'accusent d'envahir illégalement l'Ukraine, Vladimir Poutine a demandé un "couloir humanitaire" pour les troupes ukrainiennes encerclées dans l'est du pays.

Ce vendredi 29 août, l'Otan a fermement appelé la Russie à cesser ses "actions militaires" illégales en Ukraine. Vladimir Poutine lui alors répondu qu'il fallait "contraindre" Kiev à négocier avec les séparatistes. De leur côté, les dirigeants européens se sont fait plus virulents. Laurent Fabius a demandé que "cessent les bruits de bottes russes" dans l'est de l'Ukraine, tandis que Berlin a dénoncé une "intervention militaire" de la Russie. Samedi 30 août, ils se réuniront à nouveau afin de décider d'éventuelles nouvelles sanctions contre Moscou. Le président ukrainien Petro Porochenko sera lui-même présent à Bruxelles. Dans le même temps, le Kremlin continue de souffler le chaud et le froid. Ainsi, ce vendredi 29 août, Vladimir Poutine a demandé un "couloir humanitaire" pour les troupes ukrainiennes encerclées à à Llovaïsk par les séparatistes pro-russes dans l'est.  "J'appelle les forces rebelles à ouvrir un couloir humanitaire pour les troupes ukrainiennes qui ont été encerclées, afin d'éviter des victimes inutiles et afin de leur donner l'opportunité de se retirer de la zone des opérations", a déclaré Valdimir Poutine dans un communiqué de presse destiné aux insurgés pro-russes. Plus tard dans la soirée, il a annoncé avoir conclu un accord sur l'aide humanitaire avec Petro Porochenko. 

Depuis le début de la semaine, plusieurs localités de l'est de l'Ukraine sont tombées aux mains des pro-Russes. Ces derniers ont notamment pris la ville stratégique de Novoazovsk sur la mer d'Azov, une cité de plus de 10 000 habitants. L'armée ukrainienne a abandonné des armes dans sa retraite dans la région et une partie de ses troupes s'est retrouvée encerclée. Enfin, ce vendredi, la grande ville portuaire de Marioupol s'est retrouvée cernée par les séparatistes. Face à cette aggravation de la situation, les autorités ukrainiennes ont annoncé leur intention de relancer le processus d'adhésion à l'Otan. De son côté, l'Alliance atlantique a indiqué qu'elle ne fermerait pas la porte à l'Ukraine. Le Fonds monétaire international (FMI), quant à lui, a approuvé le versement d'un nouveau prêt de 1,4 milliard de dollars en faveur de l'Ukraine.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !