Ukraine : l'armée n'interviendra pas en Crimée | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : l'armée n'interviendra pas en Crimée
©

Stratégie

Ukraine : l'armée n'interviendra pas en Crimée

Interrogé ce mardi soir sur le sujet, le président ukrainien par intérim, a taxé le référendum prévu pour le rattachement de la Crimée à la Russie de "farce" décidée dans "les bureaux du Kremlin".

"Nous ne pouvons pas nous engager dans une opération militaire en Crimée, ainsi nous dénuderions la frontière Est et l'Ukraine ne serait pas protégée, les militaires russes comptent là-dessus", a déclaré le président ukrainien par intérim, ce mardi soir, lors d'une interview exclusive au siège du Parlement à Kiev. Olexandre Tourtchinov, qui s'exprimait à l'issue d'un conseil de sécurité nationale et de défense, a également raillé le référendum pour la rattachement à la Russie qu'organisent ce dimanche les autorités séparatistes de Crimée : une "farce" décidée dans les "bureaux du Kremlin".

"C'est une farce, la plupart des habitants de Crimée vont boycotter cette provocation", a affirmé le chef de l'Etat, qui quittera son poste après l'élection présidentielle du 25 mai. "Les militaires n’ont pas l'intention d'organiser le référendum, ils vont juste mettre de faux chiffres dans les procès-verbaux" des bureaux de vote, a-t-il ajouté.

Il a enfin regretté que les responsables gouvernementaux russes refusent pour l'heure tout contact avec leurs homologues ukrainiens. "Les Russes renoncent à tout contact au niveau des ministères des Affaires étrangères et des dirigeants" bien que la communauté internationale "demande à la Russie d'ouvrir des négociations de paix", a regretté Olexandre Tourtchinov.

Lu sur Le Nouvel Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !