Ukraine : l’armée abandonne la ville de Debaltseve aux rebelles | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : l’armée abandonne la ville de Debaltseve aux rebelles
©Reuters

La trêve est rompue ?

Ukraine : l’armée abandonne la ville de Debaltseve aux rebelles

Les autorités ukrainiennes appellent les Occidentaux à condamner la violation du cessez-le-feu par les séparatistes.

Après une dizaine de jours d’intenses combats, l'armée ukrainienne a abandonné aux rebelles prorusses la ville de Debaltseve, a annoncé ce mercredi 18 février le président ukrainien Petro Porochenko.

"Ce matin, les forces armées ukrainiennes avec la garde nationale ont achevé l'opération d'évacuation planifiée et organisée de nos unités militaires de Debaltseve, a déclaré le chef de l'Etat lors d’une adresse à la Nation prononcée à l'aéroport de Kiev, avant de s’envoler pour l’est rebelle. A l'heure actuelle, 80% de nos unités sont sorties, nous attendons encore deux convois", a-t-il précisé.

Trois jours seulement après le début de la trêve dans l’est de l’Ukraine, des rebelles prorusses sont entrés dans la ville de Debaltseve, un noeud ferroviaire stratégique situé entre deux bastions rebelles, Donetsk et Lougansk. Les autorités ukrainiennes ont immédiatement appelé les Occidentaux à condamner une "claire violation du cessez-le-feu" par les séparatistes à Debaltseve et à infliger une réponse "sévère" à l'égard de Moscou.

Mardi 17 février, les Etats-Unis avaient déjà fermement condamné la violation du cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine par des séparatistes agissant d'un commun accord avec les forces russes. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !