Ukraine : Ioulia Timochenko dormira en prison pendant 7 ans... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : Ioulia Timochenko dormira en prison pendant 7 ans...
©

Condamnation confirmée

Ukraine : Ioulia Timochenko dormira en prison pendant 7 ans...

En Ukraine, la Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi de l'ex-Première ministre Ioulia Timochenko. Sa condamnation à sept ans de prison pour abus de pouvoir a été confirmée.

Ioulia Timochenko reste en prison. La Cour de cassation l'a décidé ce mercredi matin. "Le collège des juges est arrivé à la conclusion que le pourvoi en cassation de Timochenko ne peut être satisfait", a déclaré le président de la juridiction, Oleksandr Elfimov. L'ex-Premier ministre avait été condamnée en octobre dernier à sept ans de prison pour abus de pouvoir dans la signature d'un contrat gazier avec la Russie jugé désavantageux pour le pays. Une accusation qu'elle a toujours niée.

Juste après l'énoncé de ce verdict, une centaine de sympathisants a manifesté devant le palais de justice à Kiev. Pour l'avocat de Ioulia Timochenko, il s'agit une vengeance politique du président Viktor Ianoukovitch, élu en 2010. L'opposante a par ailleurs saisi la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH). L'examen de son dossier a débuté mardi. Elle se prononcera ultérieurement. L'affaire Timochenko a provoqué une grave crise dans les relations entre Kiev et l'Occident, qui dénonce l'arrière-plan politique de l'affaire et réclame la libération de l'opposante.

Pour ses représentants, Ioulia Timochenko ne bénéficierait pas de bonnes conditions de détention. Elle n'aurait reçu aucun traitement pour ses nombreux problèmes de santé, ajoutent-ils.

Le nouvelobs.com

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !