Ukraine : après un échange avec Emmanuel Macron, Vladimir Poutine s’engage à préserver les civils | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Emmanuel Macron a pu discuter pendant 1h30 avec Vladimir Poutine ce lundi 28 février sur la crise ukrainienne.
Emmanuel Macron a pu discuter pendant 1h30 avec Vladimir Poutine ce lundi 28 février sur la crise ukrainienne.
©Maksim BLINOV, Ludovic MARIN, Johanna GERON / AFP

Solutions diplomatiques

Ukraine : après un échange avec Emmanuel Macron, Vladimir Poutine s’engage à préserver les civils

Emmanuel Macron s'est entretenu durant une heure et demie avec son homologue russe ce lundi 28 février. Le chef de l’Etat a demandé au dirigeant russe de cesser les bombardements contre les civils.

Emmanuel Macron a échangé ce lundi 28 février pendant 1h30 avec Vladimir Poutine. Le chef de l’Etat français lui a demandé l'arrêt des frappes contre les civils et la sécurisation des axes routiers en Ukraine, des points sur lesquels le président russe « a confirmé sa volonté de s'engager », a annoncé l'Elysée.

Le président français a appelé Vladimir Poutine « à la demande » de son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, avec lequel il s'est entretenu « à plusieurs reprises ces dernières heures », selon la présidence.

Lors de cet échange avec le président russe, Emmanuel Macron « a réitéré la demande de la communauté internationale de cesser l'offensive russe contre l'Ukraine, et réaffirmé la nécessité de mettre en oeuvre un cessez-le-feu immédiat », d’après l'Elysée.

« Alors que les discussions commencent entre les délégations russe et ukrainienne » à la frontière entre l’Ukraine et la Biélorussie, Emmanuel Macron a demandé « à ce que soient respectés sur le terrain : un arrêt de toutes les frappes et attaques contre les civils et lieux de résidence, une préservation de toutes les infrastructures civiles, une sécurisation des axes routiers, en particulier la route du sud de Kiev. Le président Poutine a confirmé sa volonté de s'engager sur ces trois points », selon la présidence française.

Emmanuel Macron a également demandé « le respect du droit international humanitaire et la protection des populations civiles comme de l'acheminement de l'aide, conformément à la résolution portée par la France au Conseil de sécurité de l'ONU ».

À Lire Aussi

Quid si Vladimir Poutine allait plus loin ?

Cet échange est le second entre Emmanuel Macron et Vladimir Poutine depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le 24 février dernier.

Pour Vladimir Poutine, le règlement du conflit passera par la démilitarisation et la neutralité de l'Ukraine.

Lors de cet entretien de lundi, Vladimir Poutine a déclaré à Emmanuel Macron qu’il exigeait la reconnaissance de la Crimée comme territoire russe, la « dénazification » du gouvernement ukrainien et un « statut neutre » de Kiev, comme préalable à la fin de l'invasion de l'Ukraine.

Dans un communiqué, le Kremlin a indiqué que ces trois conditions étaient préalables à tout règlement de la crise.

Selon des informations de LCI, les villes de Kharkiv et d’Odessa ont été bombardées ce lundi par la Russie.

À Lire Aussi

Alerte nucléaire renforcée en Russie
BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !