UE : une enveloppe de 8 milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
UE : une enveloppe de 8 milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes
©Reuters

Crise

UE : une enveloppe de 8 milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes

Plus de 26 millions de personnes sont au chômage en Europe, dont 5,6 millions de moins de 25 ans. La France sera un des principaux bénéficiaires de ce plan d'aide.

Les dirigeants européens se sont mis d'accord, dans la nuit de jeudi à vendredi, pour accélérer le déblocage de six milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes, et faire passer l'enveloppe consacrée à ce plan à huit milliards d'euros au total. Les 27 ont approuvé la proposition de la Commission lors du sommet européen qui avait lieu à Bruxelles.

La Commission européenne avait proposé que les six milliards d'euros prévus pour l'emploi des jeunes dans le budget européen 2014-2020 soient mobilisés sur deux ans au lieu de sept. Cette "Initiative pour la jeunesse" concerne les régions les plus frappées par le chômage des jeunes dans 13 pays.

"Le recours à l'Initiative pour la jeunesse sera concentré sur les deux premières années", soit 2014-2015, a indiqué le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, lors d'une conférence de presse.

Les principaux bénéficiaires devraient être en 2014 l'Espagne, la Grèce, l'Italie et la France, selon un diplomate européen. Plus de 26 millions de personnes sont au chômage en Europe, dont 5,6 millions de moins de 25 ans. La situation est alarmante dans certains pays comme la Grèce et l'Espagne, où plus d'un jeune sur deux est sans emploi. 

Les chefs d'Etat et de gouvernement ont également décidé d'améliorer le financement des petites et moyennes entreprises (PME), via notamment la Commission européenne et la Banque européenne d'investissement (BEI).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !