UDI : Jean-Christophe Lagarde, affaibli par des affaires judiciaires, quitte ses fonctions de président<!-- --> | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jean-Christophe Lagarde
Jean-Christophe Lagarde
©LUDOVIC MARIN / AFP

Justice

Il a adressé une lettre, mercredi, aux militants centristes

Poursuivi par la justice dans plusieurs affaires, il n’est plus en capacité de rester à son poste. Jean-Christophe Lagarde a annoncé aux adhérents de son parti, mercredi 19 octobre, qu’il quittait la présidence de l’Union des démocrates et indépendants (UDI) souligne Le Monde

 Cette décision est « douloureuse pour moi, mais nécessaire pour nous tous », car « je ne suis pas en situation de présider efficacement notre mouvement politique », explique Jean-Christophe Lagarde dans cette lettre, mettant en cause une « déferlante judiciaire (…) soigneusement préparée » contre lui.

Battu aux élections législatives de juin par l’« insoumise » Raquel Garrido dans la 5e circonscription de la Seine-Saint-Denis après quatre mandats successifs de député, M. Lagarde s’était rapidement mis en retrait de ses fonctions à la tête de l’UDI ; il avait délégué la présidence au sénateur des Hauts-de-Seine Hervé Marseille, sans toutefois quitter formellement son poste. D’ici au 10 décembre, c’est M. Marseille qui exercera « la pleine responsabilité de notre mouvement », précise M. Lagarde cité par Le Monde.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !