UDI : Jean Arthuis n'est plus candidat à la présidence du parti | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
UDI : Jean Arthuis n'est plus candidat à la présidence du parti
©

Renoncement

UDI : Jean Arthuis n'est plus candidat à la présidence du parti

"J’ai décidé de privilégier la présidence de la commission des budgets" au Parlement européen, a-t-il expliqué ce vendredi 11 juillet, alors qu’il vient d’être élu à ce poste.

Jean-Arthuis se retire de la course à la présidence de l'UDI (Union des démocrates et indépendants). "J’ai décidé de privilégier la présidence de la commission des budgets" au Parlement européen, a-t-il expliqué ce vendredi 11 juillet, alors qu’il vient d’être élu à ce poste. Dans un communiqué, le député européen a expliqué qu'au cours des mois de septembre et octobre, durant lesquels se déroulera la campagne, se tienndront "de multiples réunions d’arbitrages budgétaires décisifs" au Parlement européen.

Jean-Arthuis assure qu'il n’aurait pas eu de mal à obtenir les 500 parrainages nécessaires pour pouvoir se présenter à la présidence du parti centriste. Pour l’instant, Hervé Morin, Jean-Christophe Lagarde, Yves Jégo en tandem avec Chantal Jouanno et Jean-Christophe Fromantin ont déclaré leurs candidatures à la succession de Jean-Louis Borloo. La date limite de clôture des candidatures a été fixée au 13 juillet. Jean-Christophe Lagarde a déposé ce vendredi après-midi "les 1 600 premiers parrainages" recueillis. Par ailleurs, Hervé Morin a assuré cette semaine dans un tweet en avoir déjà recueilli 1 500 de son côté. Quant à Jean-Christophe Fromantin, il a annoncé il y a quelques jours avoir reçu "plus de 1 000 parrainages". Enfin, Yves Jégo a eu droit au soutien de Jean-Marie Bockel, président de la Gauche Moderne. 

"Il y a quasiment un candidat par sensibilité", expliquait récemment à l’AFP un élu centriste, estimant le "jeu ouvert" pour cette élection. Cette dernière se tiendra du 8 au 14 octobre pour le 1e tour et du 30 octobre au 5 novembre pour le second. Le congrès a été fixé au 15 novembre.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !