Uber va accorder aux chauffeurs britanniques des droits supplémentaires | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Dans le cadre d’une victoire majeure pour les syndicats, les chauffeurs travaillant pour Uber, qui sont plus de 70.000 au Royaume-Uni, vont percevoir le salaire minimum et auront droit à des congés payés.
Dans le cadre d’une victoire majeure pour les syndicats, les chauffeurs travaillant pour Uber, qui sont plus de 70.000 au Royaume-Uni, vont percevoir le salaire minimum et auront droit à des congés payés.
©Tolga Akmen / AFP

Reconnaissance

Uber va accorder aux chauffeurs britanniques des droits supplémentaires

Les chauffeurs travaillant pour Uber, qui sont plus de 70.000 en Grande-Bretagne, vont enfin percevoir le salaire minimum suite à un accord conclu après une décision de justice à l'encontre du géant américain des services de VTC.

Dans le cadre d’une victoire majeure pour les syndicats, les chauffeurs travaillant pour Uber, qui sont plus de 70.000 au Royaume-Uni, vont percevoir le salaire minimum, selon des informations de CNN et de Quartz. Cette décision historique a été obtenue à la suite d’un accord conclu après une décision de justice à l'encontre d’Uber.

L'accord prévoit la classification des chauffeurs comme travailleurs, avec moins de droits que ceux considérés comme salariés - lesquels ont droit aussi à des congés maladie et au congé parental.

Suite à une plainte déposée par deux anciens chauffeurs Uber, un tribunal britannique a jugé en 2016 que les chauffeurs devaient disposer de droits tels que des congés payés, poussant le géant américain à interjeter appel devant la Cour suprême britannique. La plus haute juridiction a confirmé la décision le mois dernier.

Uber avait indiqué à l'époque qu'il mènerait des consultations avec les chauffeurs, tandis que des avocats ont estimé que plusieurs mois pourraient être nécessaires pour que la décision de justice soit étudiée dans le détail lors d'une nouvelle audience devant un tribunal du travail.

Selon des informations de CNN, les chauffeurs britanniques d'Uber pourront donc percevoir des congés payés et des pensions après une décision de la Cour suprême.

Uber fait donc évoluer le statut de ses 7.0000 chauffeurs au Royaume-Uni après que la Cour suprême du Royaume-Uni a confirmé une décision le mois dernier selon laquelle ils devraient être classés et considérés comme des travailleurs et non comme des entrepreneurs et des travailleurs indépendants.

La société a déclaré mardi qu'en tant que « travailleurs » - une classification unique dans le droit du travail au Royaume-Uni et qui ne correspond pas à « employé » - les chauffeurs Uber auront donc droit au salaire minimum, aux vacances et à une pension. Uber n'a pas appliqué les changements à ses livreurs de nourriture Uber Eats, mais uniquement aux conducteurs qui effectuent du covoiturage.

Cette décision marque une défaite importante pour Uber au Royaume-Uni, où il a subi la pression des militants syndicaux et des régulateurs des transports. Uber a défendu son modèle commercial controversé consistant à traiter ses travailleurs comme des entrepreneurs, des travailleurs indépendants.

CNN

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !