Ai Weiwei réitère ses critiques contre Pékin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ai Weiwei réitère 
ses critiques contre Pékin
©

Courageux

Ai Weiwei réitère ses critiques contre Pékin

L'artiste dissident chinois dénonce les conditions de détention de ses collègues de travail.

Ai Weiwei a été libéré de prison le 22 juin dernier, et il avait interdiction de s'exprimer publiquement sur des sujets politiques. L'artiste dissident chinois a rompu le silence sur Twitter, et s'expose ainsi à de nouvelles sanctions à son encontre.

C'est donc sur le site de mircoblogging qu'il a repris la parole pour dénoncer les conditions de détention de 4 de ses collègues de travail qui furent emprisonnés avec lui. Ai Weiwei explique que ses anciens codétenus sont en danger, notamment parce qu'ils ne sont pas aussi connus que lui. De ce fait, il écrit sur son compte Twitter que ces 4 personnes "illégalement détenues à cause de moi" subissent  des conditions de détention plus dures. Il évoque des "actes de torture physique et mentale".

L'artiste dissident revient aussi le sort de Wang Lihong, un militant pour les droits de l'Homme, et de Ran Yunfei, un écrivain et blogueur qui aurait récemment été libéré.

Une interview d'Ai Weiwei est également parue dans le très officiel journal chinois Global Times. L'article a uniquement été diffusé dans sa version anglaise, signe que les autorités ne visent pas le public chinois. Dans l'entretien, l'artiste contestataire se montre étonnamment modéré...

Lu sur The New York Times

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !