Tsunami : les pays du Pacifique menacés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Tsunami : les pays du Pacifique menacés
©

Evacuation

Tsunami : les pays du Pacifique menacés

Les pays riverains du Pacifique se préparent face au risque de tsunami, cartes à l'appui.

De la Russie au Chili, en passant par la Chine et Hawaï, les autorités locales se préparent et multiplient les conseils à la population. 

Cette carte de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOOA, USA) montre le délai estimé séparant le tremblement de terre du Japon (en haut à gauche) de l'arrivée progressive de la vague qu'il provoque à travers le Pacifique, vers les côtes de l'Amérique du Nord et du Sud qu'il devrait  toucher entre 6 et 20 heures après le séisme.

En Russie : Les îles Kouriles étaient les plus exposées. 11 000 personnes situées dans les zones inondables ont été évacuées, explique Ria Novosti. La vague les a touchées en fin de matinée, heure française.

A Taïwan : La vague a atteint les côtes, sans faire de dégâts, informe le Korea Herald.

En Corée du Sud : Les experts ne s'inquiètent pas. Ils se montrent plutôt sereins sur l'avenir de la Corée en ce qui concerne les risques de nouveaux tremblements de terre, toujours d'après le Korea Herald

Aux Etats-Unis :
L'alerte a été immédiatement donnée à Hawaï. Des vagues d'environ 2 mètres de haut y sont attendues dans quelques heures, rapporte le Star Adviser. Les autorités estiment à 30 000 personnes le nombre de personnes vivant dans des zones inondables. Les hôtels pratiquent l'évacuation horizontale, c'est à dire que les personnes installées aux étages inférieures grimpent dans les étages les plus hauts. Certaines refusent d'évacuer, et la police s'active pour les convaincre de la nécessité de bouger.
Sur la Côte Ouest des Etats-Unis, moins exposée, des consignes ont également été dispensées à la population. Dans l'Etat de Washington, il est déconseillé aux habitants d'aller en mer ou de se baigner, précise le Seattle Times. Le séisme peut avoir une influence dangereuse sur les courants. Les marinas et les ports sont évacués.

Au Chili : Le pays est en état d'alerte tsunami, explique La Nacion, bien que les vagues attendues ne devraient pas se révéler destructrices, d'après les experts du ministère de l'Intérieur.

Business Insider publie à cet égard une carte plutôt rassurante sur la hauteur des vagues attendues dans tous ces pays.

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !