Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Débat Trump-Biden
Débat Trump-Biden
©capture d'écran CNN

Ring

Trump face à Biden : un pugilat confus, un match de boxe, plutôt qu'un débat

Biden réputé mou et gaffeur s'est montré plus combatif que prévu

Pas de vrai débat, mais des échanges confus et houleux, pour le premier face à face télévisé entre Donald Trump, et Joe Biden dans une salle de l'université de Cleveland dans l'Etat de l'Ohio, cette nuit (heure française). Le modérateur Chris Wallace qui travaille pour la chaîne conservatrice Fox News, était censé être plus favorable à Trump qu'à Biden, mais il n'a pas réussi à maintenir le calme face à un Trump vociférant, qui ne cessait de couper la parole à son adversaire.

Wallace a rappelé à Trump, que pour chaque thème abordé, son équipe de campagne avait donné son accord, pour que chacun puisse donner sa position pendant deux minutes, mais rien n'y a fait.

"Livré à lui-même, Donald Trump a pourtant travaillé contre ses intérêts" estime Le Monde. "Il s’était vanté de ne pas avoir besoin de se préparer avec le débat, mais cette désinvolture s’est affichée à ses dépens, ses propos de meetings, souvent mensongers et outranciers ne trouvant aucun écho dans une salle où avait pris place un public très clairsemé pour cause de coronavirus."

"La stratégie de Trump était claire : interrompre son adversaire le plus souvent possible, pour le pousser à la faute." analyse Libération " Si la combativité de Biden, 77 ans et entré en politique il y a près d'un-demi siècle, suscitait des interrogations, il a globalement tenu le choc dans ce duel inédit. Les yeux plantés dans la caméra, il a souvent pris les Américains à témoin,"

Même analyse pour le Figaro : "Régulièrement interrompu par le président qui cherchait l'affrontement direct, Biden a systématiquement refusé d'entrer dans le jeu de son adversaire en ne parlant de lui qu'à la troisième personne, regardant plutôt la caméra et les téléspectateurs que son opposant républicain".

"Pendant plus d'une heure et demie d'un débat chaotique et particulièrement vindicatif, l'ancien vice-président d'Obama s'est montré en pleine possession de ses moyens, capable de résister aux attaques de Trump, et même de le placer sur la défensive à plusieurs reprises."

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !