Travailleurs pauvres : un député PS propose la création d'une prime d'activité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Travailleurs pauvres : un député PS propose la création d'une prime d'activité
©

Une prime pour les pauvres

Travailleurs pauvres : un député PS propose la création d'une prime d'activité

Christophe Sirugue propose de remplacer l'actuel RSA-activité, ainsi que la Prime pour l'emploi (PPE).

Changer les actuels dispositifs d'aide aux travailleurs pauvres, considérés comme trop peu efficaces, telle est l'idée du député PS Christophe Sirugue. Dans un rapport qu'il devrait remettre en fin de journée à Jean Marc Ayrault, il propose de remplacer l'actuel RSA-activité, ainsi que la Prime pour l'emploi (PPE) par une prime d'activité.

En mars dernier, le Premier ministre avait chargé le député de Saône-et-Loire de lui proposer divers scénarios pour réformer le Revenu de solidarité active (RSA) et la PPE. Après avoir examiné quatre projets, le groupe de travail dirigé par Christophe Sirugue s'est positionné sur cette mesure. Dans les faits, pour éviter aux familles n'ayant qu’une seule rentrée d'argent d'y perdre au change, cette "prime d'activité" serait accompagnée de mesures complémentaires.

Afin de déterminer l'éligibilité du demandeur, l'ensemble des ressources du foyer seraient prises en compte. Par la suite, la prime serait calculée sur ses seuls revenus, qui devraient être inférieurs à 1,2 smic (le smic étant à 1 430 euros bruts par mois pour un temps plein). Avantage de cette nouvelle prime, elle pourrait être attribuée dès 18 ans, contrairement au RSA-activité. Elle serait versée mensuellement par les Caisses d'Allocations Familiales (CAF) sur la base des déclaration trimestrielles du bénéficiaires. Pour exemple, son montant maximal serait de 215 euros par mois, pour une personne touchant 0.7 smic. Le montant décroîtrait ensuite.

Le député préconise la mise en place de cette prime dès septembre 2014. Selon lui, cette mesure pourrait être mises en place "sans dépenses supplémentaires par rapport au budget 2013 (4 milliards d'euros).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !