Travail dominical dans les grands magasins : la CFDT dit non | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Travail dominical dans les grands magasins : la CFDT dit non
©Reuters

Ça coince encore

Travail dominical dans les grands magasins : la CFDT dit non

Le syndicat déclare cependant rester "ouvert à toute négociation sérieuse" concernant le projet d'accord de branche.

La CFDT (Confédération française démocratique du travail) a annoncé qu'elle ne signera pas le projet d'accord de branche sur le travail dominical dans les grands magasins. Dans un communiqué, la CFDT indique qu'elle "ne sera pas signataire" de l'accord soumis aux organisations syndicales par l'Union des grands commerces de centre-ville (patronat). Le syndicat déclare cependant rester "ouvert à toute négociation sérieuse".

Les organisations syndicales ont jusqu'au 23 décembre pour se positionner sur cet accord. Mais une chose est certaine : sans la CFDT, le texte ne peut pas recueillir les 30% nécessaires à sa signature. Ce refus a pour conséquence de bloquer de facto la signature du texte, déjà rejeté par deux autres syndicats, la CGT et FO.

Pour justifier ce refus, la CFDT évoque notamment dans un communiqué la création d'une "catégorie de travailleurs embauchés avec une obligation contractuelle de travail dominical avec moins de droits", le refus de "tout geste pour deux tiers des salariés concernés, à savoir les personnels de la démonstration, les prestataires et les sous-traitants".

Autre point de frictions : "l'exigence" de l'UCV de passer de 9 à 15 semaines les "périodes hautes de modulation" où les magasins ouvrent plus de 10 heures par jour.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !