Transition énergétique : Ségolène Royal présente (enfin) son projet de loi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Transition énergétique : Ségolène Royal présente (enfin) son projet de loi
©

Discussions

Transition énergétique : Ségolène Royal présente (enfin) son projet de loi

La ministre de l'Ecologie, qui devait initialement le dévoiler le 11 juin, soumet ce texte ce mercredi au Conseil des ministres.

C'est l'un des projets "les plus importants du quinquennat" pour François Hollande. Et le président avait promis d'aller vite en la matière. Ainsi, lors de la deuxième conférence environnementale de septembre 2013, le chef de l'Etat s'était engagé à ce que la loi sur la transition énergétique soit "conclue d'ici la fin de l'année 2014". Mais depuis le projet semble avoir pris du plomb dans l'aile. Le texte a connu de nombreux reports et son contenu et son calendrier demeurent toujours aussi flous. Cependant, au milieu de ce marasme, une (bonne) nouvelle : ce mercredi  Ségolène Royal va enfin présenter ce projet de loi sur la transition énergétique.

Le texte comprend 80 articles allant de la voiture électrique à la rénovation des bâtiments, en passant par la pollution de l'air ou encore le développement des énergies renouvelables. Autres mesures  : un "chèque énergie" pour les ménages les plus modestes, une obligation de rénovation énergétique en cas de travaux de ravalement ou de toiture, de nouvelles aides fiscales sous la forme de crédits d'impôt, ou encore l'installation de sept millions de bornes de recharge pour les véhicules électriques d'ici à 2030.

>>>>>>> A lire aussi sur le sujet : Transition énergétique (et mur de la réalité) : quelqu’un a-t-il pensé à signaler à Ségolène Royal que le mirage des emplois verts s’était totalement dissipé en Allemagne ? <<<<<<<<<<<<<<<<<

L'objectif principal de ce projet de loi, qui a donc été au cœur d'intenses tractations : transformer la France en pays économe en énergies, notamment fossiles et nucléaire. En clair, l'exécutif a pour volonté de réduire la consommation énergétique finale de 50% en 2050 par rapport à 2012, mais aussi la consommation des énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012 ou encore faire passer la part du nucléaire à 50% de la production d'électricité en 2025 contre 75% aujourd'hui.

Mais le flou continue d'entourer le calendrier. Le 6 juin dernier, Matignon indiquait que le texte ne serait pas adopté à l'Assemblée d'ici à la fin 2014, remettant ainsi en cause un engagement du président de la République. Deux jours plus tard, Ségolène Royal est pourtant montée au créneau pour assurer que cette échéance serait respectée.  De plus, le projet de loi doit encore être soumis à la Commission nationale sur la transition énergétique, au Conseil économique, social et environnemental et au Conseil d'Etat, avant d'être officiellement présenté en Conseil des ministres. Après tout cela, il passera devant le Parlement où les débats  doivent débuter à l'automne.

lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !