Train de New York : le conducteur était en état de "somnolence" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Train de New York : le conducteur était en état de "somnolence"
©

Accident

Train de New York : le conducteur était en état de "somnolence"

Le déraillement qui s'est produit dimanche a fait quatre morts et onze blessés.

Interrogé par les autorités, le conducteur du train qui a déraillé dimanche dernier à New York a expliqué aux enquêteurs qu'il avait "relâché son attention" et se trouvait dans un état second avant l'accident. Selon une source policière, William Rockfeller semblait se trouver en état de "somnolence" lors du déraillement.

Le conducteur de 46 ans n'avait pourtant ni bu ni consommé de drogue lorsque l'accident s'est produit. William Rockfeller explique qu'il ne se souvient plus du déroulement exact des événements et que, s'il s'est rendu compte que son train allait trop vite, il n'est pas sorti de son état d'engourdissement suffisamment tôt pour empêcher l'accident. Un état qu'il a lui-même qualifié "d'hypnose de l'autoroute". Les boîtes noires du train ont indiqué que les freins du train n'avaient été actionnés que cinq secondes avant l'accident.

Le président du syndicat des conducteurs de train a précisé que William Rockefeller était "très traumatisé par la perte de vies humaines et par les blessures causées aux passagers et aux membres du personnel roulant".

Lu sur FranceTV Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !