Tour de France anti-FN : Manuel Valls commence par Forbach ce mardi | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls se rend mardi à Forbach
Manuel Valls se rend  mardi à Forbach
©Reuters

En croisade ?

Tour de France anti-FN : Manuel Valls commence par Forbach ce mardi

Symbole du passé minier de la Lorraine et de la crise économique, cette ville, terre de campagne du frontiste Florian Philippot, pourrait être l'un des points chauds des municipales de 2014.

Manuel Valls est sur tous les fronts. Manuel Valls est au sommet. Tout réussi à Manuel Valls. Surfant sur les bons sondages (récemment une étude a indiqué que 71% des Français ont une bonne opinion de lui), le ministre de l'Intérieur a le vent en poupe. Suffisamment semble-t-il pour se sentir comme le rempart ultime contre le Front national. C'est en tout cas avec cet objectif qu'il va multiplier les déplacements sur tout le territoire avant les élections municipales de mars 2014. Un véritable tour de France anti-FN qui débute ce mardi. Le ministre de l'Intérieur est en effet attendu à Forbach en Moselle afin de parler de sécurité.

Mais, s'il ne l'avoue pas officiellement, c'est bien avec la volonté de contrer Florian Philippot qu'il se déplace dans cette ville symbole du passé minier de la Lorraine et de la crise économique. En effet, le bras droit de Marine Le Pen est candidat aux municipales dans cette ville où le Front national avait recueilli 26% des suffrages lors de l'élection présidentielle de 2012. Forbach, où le taux de chômage autour de 14 % est le plus élevé de Lorraine, pourrait d'ailleurs être l'un des points chauds des municipales de 2014. Dans un entretien au Républicain Lorrain, Manuel Valls nie être en campagne anti-FN. "Quelques jours après le président de la République et le Premier ministre, je viens en Moselle pour délivrer un même message : celui de la mobilisation totale de l’Etat" assure le ministre de l'Intérieur.

Et d'ajouter sur son thème favori de la sécurité : "Le président de la République a fait de la sécurité des Français une priorité car la majorité précédente a échoué dans ce domaine. Mais pour moi, la sécurité n'est ni de droite ni de gauche. Ce que me demandent les Français, c'est d'agir pour leur protection". Manuel Valls devrait aussi profiter de ce déplacement à Forbach pour annoncer la création d'une nouvelle Zone de sécurité prioritaire : "Forbach a besoin d'un dispositif renouvelé permettant aux policiers et aux gendarmes, dont je connais la mobilisation quotidienne, d'agir encore plus efficacement", certifie-t-il dans le quotidien régional.

Enfin, toujours dans les colonnes du Républicain Lorrain, Manuel Valls s'est exprimé sur le Front national :"L'extrême droite refuse l'étranger parce qu'il est étranger. C'est l'opposé même de mes valeurs. Je sais quel a été l'apport des étrangers pour notre pays (...) Mais je sais aussi que les flux migratoires doivent être régulés, organisés en prenant en compte la situation économique de la France". Preuve que, même s'il s'en défend, le ministre de l'Intérieur part en croisade anti-Front national.

lu sur le Républicain Lorrain

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !