Toulouse : une retraitée morte depuis 3 ans retrouvée dans son appartement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Une retraitée a été retrouvée morte. Elle l'était depuis trois ans.
Une retraitée a été retrouvée morte. Elle l'était depuis trois ans.
©Reuters

Macabre

Toulouse : une retraitée morte depuis 3 ans retrouvée dans son appartement

Le corps d'une femme de 76 ans a été retrouvé sans vie dans un appartement de Toulouse, ce jeudi. La retraitée était décédée depuis trois ans.

Une découverte pour le moins macabre à Toulouse. Une retraitée de 76 ans, du nom de Fernande Broca, a été retrouvée sans vie dans son appartement du quartier Saint-Cyprien. D'après les premières constatations médicales, le décès de cette septuagénaire remonterait à 2010. Personne n'a remarqué l'absence de cette locataire réputée comme très discrète selon La Dépêche. C'est l'agence locative de Fernande Broca qui après plusieurs tentatives de la contacter a alerté la policer, ce jeudi. Dans la matinée, ces derniers sont rentrés dans l'appartement qui se situait au premier étage de l'immeuble et ont retrouvé le corps de la vieille femme.

"En cinq ans, j'ai dû la croiser deux fois dans l'escalier de l'immeuble. En voyant les fenêtres fermées depuis un certain temps, on pensait qu'elle avait rejoint une maison de retraite", a raconté une voisine sur La Dépêche. Un commerçant a affirmé qu'elle "sortait toujours de l'immeuble avec son panier à commission" alors qu'un voisin a ajouté que devant sa porte "des avis de passage de relevé d'électricité se sont amoncelés ces derniers mois. On pensait qu'elle était partie". La Dépêche a également noté que les prélèvements des factures se faisaient automatiquement sur son compte.

Lu sur La Dépêche

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !