Toulouse : une femme jetée dans la Garonne pour une cigarette | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
Toulouse : une femme jetée dans la Garonne pour une cigarette
©

Fait divers

Toulouse : une femme jetée dans la Garonne pour une cigarette

La victime a été sauvée par un pompier, qui a plongé dans le fleuve en crue pour la secourir, plusieurs centaines de mètres en aval.

D'après une information du Parisien, mercredi vers 21h, deux hommes auraient jeté dans la Garonne, à Toulouse, une femme non fumeuse de 67 ans qui avait refusé de leur donner une cigarette. Face à ce refus, les deux hommes l’auraient donc jeté de plus de trois mètres de haut directement dans la Garonne. C’est alors qu’un passant l’a aperçu et a immédiatement appelé les secours. La victime a été sauvée par un pompier, qui a plongé pour la secourir plusieurs centaines de mètres en aval. 

Ce samedi le fils de cette sexagénaire a témoigné sur les ondes de RTL. Et son récit est plus que terrifiant. . "Ma mère a arrêté de fumer il y a trois semaines mais elle avait un briquet dans sa poche", explique son fils. Selon le jeune homme, elle prête son briquet mais quelques minutes après l’individu revient en compagnie d’un autre homme pour lui demander cette fois-ci une cigarette. Elle répond qu’elle n’en a pas et c’est là que l’histoire s’emballe.

"Ils l'ont traitée de menteuse et de tous les noms", assure son fils, puis ils l'ont "poussée sur un muret", la jetant de près de trois mètres de haut dans la Garonne en crue. "Ils l'ont jetée en rigolant et en la traitant de 'vieille peau'. À mon avis ils étaient inconscients ou sous l'emprise de la drogue", observe le fils. Un geste d’autant plus dangereux que la sexagénaire "ne sait pas nager". Sauvée par le pompier elle a été placée en observation à l’hôpital dont elle est sortie jeudi.

 

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !